Passer au contenu principal

Cuvée musicalePour avoir un goût de Paléo, il faudra lever son verre

Partenaire du festival pour le vin, la Cave de La Côte lance une cuvée collector, un blanc et un rouge, pour soutenir la manifestation.

Marc Vicari, directeur marketing de la Cave de La Côte, présente les étiquettes de la cuvée collector.
Marc Vicari, directeur marketing de la Cave de La Côte, présente les étiquettes de la cuvée collector.
DR/Gennaro Scotti

On ne goûtera pas à Paléo cet été. La plaine de l’Asse n’accueillera pas le festival nyonnais qui devait s’ouvrir lundi. Par contre, il sera possible d’avoir un petit goût de Paléo en fin d’année. Pour cela, il faudra tremper ses lèvres dans un verre. La Cave de La Côte, le partenaire vin de la manifestation depuis plusieurs années, lance deux cuvées collectors, une de blanc et une de rouge. Une partie des ventes sera versée à l’événement en guise de soutien. Une campagne de souscription est ouverte jusqu’au 31 août. Les bouteilles seront livrées en novembre.

L’initiative est celle du directeur marketing de la Cave de La Côte, une grande coopérative forte de 300 sociétaires entre Terre-Sainte et Morges. «Nous ne serons pas à Paléo cette année, donc il fallait nous réinventer», explique Marc Vicari. En quelques semaines, le projet a pris forme. Il y a quelques jours, un petit comité composé de membres de la Paléo et de responsables de la Cave de La Côte a choisi le produit qui sera embouteillé cet automne. «Le but était de marquer le coup en proposant un vin de qualité qui peut se garder plusieurs années avant d’être ouvert», précise le cadre. L’étiquette reprend l’affiche de l’édition annulée, qui sera par ailleurs la même en 2021.

60’000 bouteilles bues à Paléo

Le choix s’est porté sur un chasselas vieille vigne de Nyon aux notes fruitées et d’un élégant assemblage de pinot noir, gamaret, galotta et merlot du château de Coinsins vieilli en fût. Ils seront présentés au public lors du marché réunissant une quinzaine de producteurs artisanaux (maraîchers, apiculteur, boulanger, fromager, huilier et fleuriste) qu’organise la Cave de La Côte le 25 juillet dans ses locaux de Tolochenaz. Ce sera aussi l’occasion de plonger dans les souvenirs de Paléo, puisque le festival occupera une salle entière avec des affiches, mais aussi des projections de capsules vidéo.

L’opération n’est pas seulement humaniste pour la coopérative. Principal fournisseur en vin du festival nyonnais, elle espère récupérer une petite partie de son manque à gagner. «Près de 60’000 cols de bouteille de vin sont vendus pendant Paléo, calcule Daniel Rossellat, le patron de la manifestation. Le 80% provient de la Cave de La Côte.»