Passer au contenu principal

Énergie solairePour le WWF, Genève a 311 ans de retard

Genève exploite 3,1% de son potentiel en matière de production de courant solaire sur les toits. C’est à peine 0,6% de plus qu’en 2017 et à ce rythme, le canton n’aura pleinement exploité son potentiel qu’en 2331.

Le solaire à Genève? Le canton peut mieux faire, estime le WWF.
Le solaire à Genève? Le canton peut mieux faire, estime le WWF.
KEYSTONE

D’après une étude récente, le canton de Genève n’aura pleinement exploité son potentiel en matière de production d’électricité solaire sur les toits que dans 311 ans. Il est grand temps que le développement de cette énergie sorte de l’ombre, estime le WWF. La Confédération, les cantons et les communes doivent accélérer le mouvement.

En 2019, le canton de Genève exploitait 3,1% de son potentiel en matière de production de courant solaire sur les toits. C’est à peine 0,6% de plus qu’en 2017, déplore le WWF jeudi dans un communiqué.

En continuant à ce rythme, le canton n’aura pleinement exploité son potentiel dans ce domaine qu’en 2331. Ce résultat est moins bon que celui de la moyenne suisse qui mettrait tout de même 262 ans.

Céligny sort du lot

L’évaluation à l’échelle du canton fait ressortir la commune de Céligny. Ces deux dernières années, elle a amélioré l’utilisation de son potentiel de 2,9%. Les autres communes en tête de classement sont Plan-les-Ouates (+1,9%), Bardonnex (+1,7%), Confignon (+1,7%) et Perly-Certoux (+1,4%). Des incitations sont nécessaires pour faire avancer les installations solaires.

«Genève est actuellement un mauvais élève, mais pourrait rapidement devenir un modèle pour la Suisse. Son futur plan directeur de l’énergie contient des objectifs ambitieux, notamment en matière de production d’énergie solaire», estime toutefois Jean-Pascal Gillig, responsable de la section genevoise du WWF.

Rétribution attrayante

Ce plan ne doit pas rester que du papier. Il faut qu’il soit soutenu, à commencer par l’ensemble du Conseil d’État et du Grand Conseil. La relance économique post-Covid doit passer par des investissements massifs en matière de transition énergétique, a-t-il poursuivi.

Plus généralement, le WWF appelle les décideurs des communes à faire avancer la construction d’installations de production solaire. Les habitants de Suisse ont besoin de tarifs de rétribution de reprise attrayants et de mesures d’encouragement. «Ce qu’il faut maintenant, c’est une volonté politique», souligne Myriam Planzer, responsable de projet Tournant énergétique au WWF Suisse.

Comparatif

L’évaluation par commune et par canton examine dans quelle mesure le potentiel existant sur les toits de Suisse est effectivement utilisé pour produire du courant solaire. Les chiffres ont par ailleurs été comparés à ceux de la dernière évaluation, réalisée en 2017.

L’étude qui révèle ces chiffres s’appuie sur les données numériques disponibles. Elles ont été évaluées par Swiss Energy Planning (SEP). L’analyse est soutenue par SuisseEnergie et le Digital Innovation Office de l’OFEN.

ATS/NXP