Passer au contenu principal

Accidents de montagne en série«Pour moi, guider c’est partager la vie»

Lors de cet hiver particulièrement meurtrier, trois professionnels de la montagne ont perdu la vie. Guide lui aussi, Samuel Schupbach revient sur ce qui fait l’essence de ce métier.

Guider en montagne, dans quel but et avec quel risque? Immersion du côté du Simplon avec Samuel Schupbach.
Guider en montagne, dans quel but et avec quel risque? Immersion du côté du Simplon avec Samuel Schupbach.
Julien Wicky

Le vent souffle lorsque nous retrouvons le guide montagne Samuel Schupbach à l’Hospice du Simplon, sur le col du même nom. Les nuages commencent à s’amonceler sur les sommets italiens mais le beau temps a l’air de résister encore. «Je n’ai pas la moindre inquiétude pour notre sortie. On va juste éviter de s’approcher de ce sommet et des corniches qui nous surplombent, mais le seul objectif c’est de trouver quelques belles pentes de printemps à skier.» Et d’échanger. Car tandis que la saison des hautes routes bat son plein, la profession a payé un lourd tribut à la montagne cet hiver.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.