Passer au contenu principal

Anglais cloîtrésPourquoi Boris Johnson reconfine l’Angleterre

Le premier ministre impose un second confinement national. Pour limiter les dégâts humains et redorer son image personnelle.

Piccadilly Circus, à Londres, presque désert mardi 5 janvier. Les Anglais ne peuvent sortir de chez eux que pour des motifs impérieux.
Piccadilly Circus, à Londres, presque désert mardi 5 janvier. Les Anglais ne peuvent sortir de chez eux que pour des motifs impérieux.
AFP

Depuis mardi, l’Angleterre est plongée dans un second confinement national. «Cela signifie que le gouvernement vous demande à nouveau de rester chez vous», a expliqué le premier ministre britannique Boris Johnson lors d’une intervention diffusée lundi soir. Les commerces non essentiels n’ont pas rouvert mardi matin, tout comme les écoles, collèges et lycées – seules les crèches restent ouvertes. Les Anglais ne sont plus autorisés à sortir de chez eux que pour travailler – si le télétravail est impossible – «faire une activité physique, acheter des produits essentiels, obtenir une assistance médicale ou échapper à la violence domestique».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.