Passer au contenu principal

Égalité au volantPourquoi c’est toujours lui qui conduit?

Pour les trajets à deux, c’est encore souvent monsieur qui conduit. Ce qui pousse les détentrices de permis à jouer les éternelles copilotes? Les stéréotypes de genre ou… la peur des disputes. Décryptage.

Image d’illustration
Image d’illustration
Getty Images

Dans les voitures, le siège passager avant est surnommé la place du mort pour des raisons de statistiques d’accidentologie, mais il faudrait plutôt l’appeler la place de la femme. En effet, en ce XXIe siècle bien entamé, c’est encore fréquemment l’homme qui prend le volant dans les couples hétéros, même quand madame a décroché le permis avec brio. Selon une étude de l’Institute of Advanced Motorist, au Royaume-Uni, une femme en couple sachant conduire a quatre fois moins de probabilités de s’asseoir sur le siège du chauffeur que son homme lors des trajets réalisés ensemble.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.