Passer au contenu principal

Votation fédérale sur les jetsPourquoi les sondages se sont plantés sur l’armée

Une Suisse romande plus hostile et une mobilisation des jeunes sur la place Fédérale ont failli abattre les nouveaux avions de combat.

KEYSTONE/Christian Merz


Personne n’a jamais dit que les sondages étaient une science exacte. Et des différences de quelques pour cent entre le dernier sondage et le résultat effectif d’une votation sont considérées par tout le monde comme quelque chose de normal.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.