Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Sommet Biden-PoutinePoutine vient à Genève «en vieux routier» des sommets

Vladimir Poutine reconnaît que les relations avec les États-Unis sont très mauvaises et qu’il faut «trouver un moyen de les réguler».

«Poutine reste un ancien espion du KGB et un adepte du bras de fer. On ne change pas à son âge! Mais il vient avec une vraie volonté d’éviter l’escalade.»

Andreï Kortounov, directeur de Russian Council à Moscou

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

S'abonnerSe connecter