Passer au contenu principal

Salon du livre 2020Premiers échos d’un salon éclaté et éclatant

Olivia Ruiz chez Yvette de Marseille, deux dessinatrices au fil du Rhône, Fiston Mwanza Mujila chez Barbier-Mueller: chronique d’un jeudi volubile et charmant.

Olivia Ruiz, rescapée de la «Star Ac» et désormais romancière à succès, est l’une des invitées phare du Salon du livre.
Olivia Ruiz, rescapée de la «Star Ac» et désormais romancière à succès, est l’une des invitées phare du Salon du livre.
MAGALI GIRARDIN

En quittant l’aéroport pour s’éparpiller en ville, le Salon du livre a réussi son coup. Salon qui s’est donc mué au passage en festival littéraire, éclaté façon puzzle en petits événements intimistes aux quatre coins de Genève. Les organisatrices ont intelligemment anticipé les nouvelles mesures sanitaires; aucune jauge ne dépasse désormais les 50 personnes. Quant au public, dûment masqué, il savoure visiblement la formule, en répondant présent depuis le coup d’envoi de l’événement mercredi. Et si quelques rares auteurs ont annulé leur venue, ce drôle de Salon 2020 démarre joliment. On est allé s’y balader. On vous raconte.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.