Passer au contenu principal

Dépistage obligatoirePrès de 700 personnes sont entrées en Suisse sans être testées

Le Conseil fédéral a décidé début février qu’un test PCR négatif est nécessaire pour entrer en Suisse. Mais beaucoup de voyageurs sont passés à travers les mailles.

Les contrôles à la frontière suisse sont effectués en fonction des risques et de manière sporadique (archives).
Les contrôles à la frontière suisse sont effectués en fonction des risques et de manière sporadique (archives).
KEYSTONE/TI-PRESS

Depuis l’introduction du dépistage obligatoire, environ 700 personnes sont entrées en Suisse en provenance d’un pays à risque sans avoir été testées au préalable. Dans 20 % des cas, une amende de 200 francs a été infligée.

Les personnes qui entrent en Suisse en voiture, en bus ou en train ne sont pas toujours contrôlées. L’Administration fédérale des douanes (AFD) n’effectue que des contrôles aléatoires, comme le rapporte samedi le journal «Schweiz am Wochenende».

L’AFD n’inflige généralement pas d’amendes si son personnel est déployé à un poste frontière et que les voyageurs fournissent des informations véridiques sur leurs intentions. Elle n’a pas l’intention de déployer plus de personnel, mais a adapté ses modalités de contrôle. La baisse générale du trafic lui permet de fixer d’autres priorités.

Selon le journal, la situation est différente à l’aéroport de Zurich, où un peu plus d’une douzaine d’amendes ont été infligées pour des tests manquants. Ce nombre est faible, dit-il, car les passagers ne sont pas autorisés à monter à bord d’un avion sans un test PCR, précise le journal. Un test est obligatoire pour prendre l’avion, même si l’entrée ne provient pas d’un pays à haut risque.

Enfants exemptés

Le Conseil fédéral a décidé début février qu’un test PCR négatif est nécessaire pour entrer en Suisse par avion ou en provenance d’un pays à risque dès le 8 février. Ce test ne doit pas dater de plus de 72 heures, il est possible dans le cas d’une arrivée par avion de présenter un test rapide antigénique effectué il y a moins de 24 heures. Les enfants de moins de douze ans sont exemptés.

Les citoyens suisses doivent également présenter un test s’ils ont séjourné dans un pays ou une zone à risque accru d’infection au cours des dix derniers jours précédant leur entrée en Suisse. La liste actuelle des pays à risque est publiée par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Depuis début février, les données de presque toutes les personnes entrant en Suisse par avion, bateau, bus ou train sont également enregistrées systématiquement. La Confédération a créé un nouveau formulaire électronique à cet effet. Les frontaliers sont exemptés de l’obligation d’enregistrement.

ATS

53 commentaires
    yum bang

    Avec le retour progressif des touristes, l'immunité collective ne sera jamais atteinte même si la population locale est entièrement vaccinée. Actuellement les experts ne connaissent pas de réponse si la vaccination peut empêcher le virus de se propager. Le certificat vaccinal donne un fausse impression de sécurité.