Passer au contenu principal

Hockey sur glacePrivé de Spengler, Hitsch est en pleine déprime

Que ce soit le bouquetin des Grisons ou Calvin et Calvina aux Vernets, les mascottes sont également confinées. Témoignage de l’une d’entre elles avant le derby entre Lausanne et GE Servette.

Hitsch, qui fait le pitre depuis 2010 dans les gradins de la patinoire de Davos, vit mal cette situation de privation pendant les Fêtes.
Hitsch, qui fait le pitre depuis 2010 dans les gradins de la patinoire de Davos, vit mal cette situation de privation pendant les Fêtes.
PIERRE MAILLARD

Il avait l’habitude, depuis 2010, de se balader durant cette semaine, dans la cathédrale de Davos à l’occasion de la célèbre Coupe Spengler. Et là, le voilà lui aussi confiné chez lui, devant son poste de télévision, privé de son tournoi fétiche. Hitsch, qui est caché derrière un masque de bouquetin, est aussi déprimé que ses cousins servettiens Calvin et Calvina, qui ne peuvent plus danser non plus dans les tribunes des Vernets depuis la saison passée et le début des matches à huis clos.

‹‹Comme il ne peut pas mettre de masque, il est impossible pour lui d’aller vers les gens et les enfants.››

La compagne d’une des mascottes

On a bien essayé de leur tirer les vers du nez, mais que ce soit le bouquetin ou les Aigles, ils n’ont pas le droit de parler, ni d’être reconnu. C’est finalement la compagne d’un de ces trois personnages, qui préfère garder l’anonymat, qui nous a traduit les propos inaudibles de ces drôles d’animaux en pleine déprime. «De pouvoir amuser les gens, déclencher des olas pour mettre de l’ambiance et se faire photographier avec les enfants, ça lui manque, forcément, explique sa confidente et traductrice, qui a de la peine à le consoler. Comme il ne peut pas mettre de masque, il est impossible pour lui d’aller vers les gens et les enfants.»

‹‹Selon lui, il y aura 4 à 1 pour les Servettiens car ils aiment bien gagner contre le LHC››

La chérie de Calvin
Calvin et Calvina se réjouissent de revenir aux Vernets.
Calvin et Calvina se réjouissent de revenir aux Vernets.
ERIC LAFARGUE

On ne verra donc pas Calvin et Calvina ce mercredi aux Vernets à l’occasion du troisième derby du Lac de la saison. Au bout du fil, la chérie de la mascotte tente de comprendre les propos confus de son Aigle. «Il répète en boucle qu’il veut retourner à la patinoire avec son pistolet à eau pour faire rire les gens, leur toucher les cheveux et défaire les lacets de leurs chaussures», se marre-t-elle avant de nous confier qu’il a un pronostic pour ce match contre Lausanne. «Selon lui, il y a aura 4 à 1 pour les Servettiens car ils aiment bien gagner contre le LHC.» De quoi lui redonner le sourire