Passer au contenu principal

Élection des vice-présidentsPsychodrames en vue lors du congrès du PS

Avec neuf candidats pour cinq sièges, le congrès du Parti socialiste de ce samedi fera des déçus. Le point en cinq scénarios.

Samuel Bendahan (VD) est un des neuf candidats à la vice-présidence du PS. Il n’y a que cinq sièges…
Samuel Bendahan (VD) est un des neuf candidats à la vice-présidence du PS. Il n’y a que cinq sièges…

Oubliez la succession de Christian Levrat. La course à la tête du PS est jouée d’avance avec l’élection assurée du duo composé de Cédric Wermuth (AG) et Mattea Meyer (ZH). Samedi, le suspense se jouera autour des vice-présidents. Avec neuf candidats pour cinq sièges seulement, il y aura de toute façon des sacrifices.

Et pas des moindres, car de nombreuses personnalités du PS tentent le coup. En lice figurent deux sortantes, Ada Marra (VD) et Barbara Gysi (SG). Il y a encore cinq autres conseillers nationaux: Samuel Bendahan (VD), Jacqueline Badran (ZH), Angelo Barrile (ZH), Jon Pult (GR) et Bruno Storni (TI). Une liste que complètent la présidente de la Jeunesse socialiste, Ronja Jansen, et la coprésidente des femmes socialistes, Martine Docourt.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.