Passer au contenu principal

Patrimoine vaudoisLa pandémie n’a pas arrêté l’archéologie

Fermés séance tenante en janvier, les musées ruminent en attendant leur réouverture. Pas au laboratoire du Musée cantonal d’archéologie, qui bichonne les objets découverts durant la première vague.

Lausanne, 27 janvier 2021, présentation de pièces d’exception trouvées dans la région d’Yverdon et restaurées au Musée d’archéologie de Lausanne. Photos: Florian Cella/24 heures
Lausanne, 27 janvier 2021, présentation de pièces d’exception trouvées dans la région d’Yverdon et restaurées au Musée d’archéologie de Lausanne. Photos: Florian Cella/24 heures
Florian Cella/24 heures

Ce n’est pas parce que les vitrines sont éteintes, depuis les mesures gouvernementales du 18 janvier dernier, que l’activité des musées a disparu. Au contraire. Au Musée cantonal d’archéologie, dont le laboratoire est chargé de la restauration de tout le précieux matériel issu du sous-sol cantonal – avec la notable exception d’Avenches – l’heure est aux effets secondaires inattendus de la première vague. «Les chantiers de constructions ne se sont pas arrêtés et les fouilles archéologiques non plus, note le directeur, Lionel Pernet. Il y en a pour plusieurs mois, voire des années, de travail rien qu’avec les objets de 2020.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.