Passer au contenu principal

La parole féminine dans l’espace publicQuand l’homme confisque la parole de la femme

Phénomène identifié par les femmes, la «mecsplication» (ou «mansplaining») fait partie des petites humiliations quotidiennes à peine perceptibles. Des élues racontent.

La BD de Rokhaya Diallo «M’explique pas la vie, mec!» illustre avec humour le machisme inconscient.
La BD de Rokhaya Diallo «M’explique pas la vie, mec!» illustre avec humour le machisme inconscient.
Blachette, Marabulles

*Retrouver ce week-end et toute la semaine notre dossier spécial sur les 50 ans du droit de vote des femmes en Suisse*

En France, la militante Rokhaya Diallo thématise dans une BD* un phénomène encore peu évoqué en Suisse romande, mais déjà bien documenté de l’autre côté de la Sarine. Le «mansplaining», ou la «mecsplication» décrit ce moment où un homme prend la parole après une femme dans une discussion ou un débat, avec l’intention de préciser ou de développer son propos. C’est sournois, souvent inconscient, et d’autant plus efficace pour donner aux femmes le sentiment qu’elles doivent «rester à leur place».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.