Passer au contenu principal

Nouveaux visagesQuatre paris pour la saison à venir

Le championnat de National League reprend ses droits jeudi soir, avec un Lausanne – Langnau à la Vaudoise aréna. Quels Lions vont briller?

Mark Barberio, Craig MacTavish, Ken Jäger et Guillaume Maillard sous la loupe du journaliste sportif Jérôme Reynard.
Mark Barberio, Craig MacTavish, Ken Jäger et Guillaume Maillard sous la loupe du journaliste sportif Jérôme Reynard.

Retrouvez le commentaire de notre journaliste spécialisé à la veille de la reprise du championnat de National League: De la parole aux actes

La star: Mark Barberio

Défenseur, 30 ans
Défenseur, 30 ans

Le nouveau capitaine des Lions aura peut-être encore besoin d’un peu de temps pour digérer son passage de la NHL (281 matches) à la National League. Le Canadien a toutefois laissé entrevoir de très intéressantes perspectives vendredi dernier contre Fribourg, avec deux buts et surtout un rôle précieux à la relance comme en sommet de zone offensive. Sa vista et sa rapidité d’exécution devraient faire un bien fou.

Lire aussi: Mark Barberio nommé capitaine du LHC

Le jeune à suivre: Ken Jäger

Attaquant, 22 ans
Attaquant, 22 ans

Capable de jouer au centre et à l’aile, le jeune homme a débarqué durant l’été de deuxième division suédoise (10 buts la saison dernière) sans véritable référence au plus haut niveau. Il a cependant séduit le staff et le directoire lausannois par ses qualités techniques et son énergie, jusqu’à se faire une place dans l’alignement provisoire, au détriment de joueurs typés National League depuis de nombreuses années.

La révélation: Guillaume Maillard

Attaquant, 21 ans
Attaquant, 21 ans

Il est plus jeune que Ken Jäger, mais lui compte déjà plus de 100 apparitions en National League, où sa saison la plus productive n’affiche toutefois que 8 points (en 2019-2020). Échangé en compagnie de Floran Douay contre Tyler Moy (Ge/Servette) cet été, l’attaquant polyvalent semble armé pour franchir un palier supplémentaire. D’autant plus s’il continue à évoluer sur le deuxième trio et en power play.

Lire aussi: Après le choc, la découverte pour Maillard et Douay

Le doute: Craig MacTavish

Entraîneur, 62 ans
Entraîneur, 62 ans

A 62 ans, l’homme aux références multiples en Amérique du Nord, en tant que joueur, coach ou dirigeant, dit toujours avoir le feu sacré. Mais a-t-il encore le secret? Hormis une courte aventure en KHL en fin d’été 2019 et la dernière Coupe Spengler, l’Ontarien n’avait plus entraîné depuis 2012 (AHL) avant son arrivée au LHC. Et puis, il découvre encore la National League et ses particularités.

Lire aussi: «Être un bon coéquipier est une qualité sous-évaluée»