Passer au contenu principal

Magnétiseur abuseurLe procureur requiert quinze ans de prison contre le «gourou sexuel»

Le procureur Laurent Contat a demandé 15 ans de prison contre le thérapeute accusé de nombreuses agressions sexuelles et une interdiction d’exercer de 10 ans dès sa sortie de prison.

Le procureur Laurent Contat devant le Palais de justice de l’Hermitage, où se juge cette affaire cette semaine. Il a requis 15  ans d’emprisonnement, estimant toutefois la peine plafond insuffisante en regard du nombre et de la gravité des cas.
Le procureur Laurent Contat devant le Palais de justice de l’Hermitage, où se juge cette affaire cette semaine. Il a requis 15  ans d’emprisonnement, estimant toutefois la peine plafond insuffisante en regard du nombre et de la gravité des cas.
Chantal Dervey

Le procureur Laurent Contat a requis vendredi matin quinze ans contre le thérapeute accusé d’avoir abusé sexuellement d’une vingtaine de patientes et d’avoir fait métier d’escroquerie en soutirant indûment plusieurs milliers de francs à nombre de clients en détresse, venus solliciter des travaux occultes. Il a retenu le viol, la contrainte sexuelle, les actes d’ordre sexuel sur personne incapable de discernement ou de résistance et l’usure par métier, pour les crimes les plus graves.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.