Passer au contenu principal

SuisseRecommandations pour nourrir les oiseaux en hiver

La Station ornithologique suisse de Sempach rappelle que le nourrissage est le bienvenu pour autant qu’il soit approprié.

De la nourriture subsidiaire en hiver peut aider les oiseaux à survivre, à condition que certaines règles soient respectées (image d'illustration).
De la nourriture subsidiaire en hiver peut aider les oiseaux à survivre, à condition que certaines règles soient respectées (image d'illustration).
Keystone

Alors que les températures baissent, une source de nourriture supplémentaire est souvent la bienvenue pour les oiseaux. Il faut cependant que le nourrissage soit approprié, rappelle la Station ornithologique suisse de Sempach (LU).

En période de pénurie alimentaire, par exemple en cas de manteau neigeux continu, de pluie verglaçante ou de gel, une source subsidiaire peut constituer une aide à la survie des passereaux. La Station ornithologique suisse de Sempach émet quelques recommandations dans un communiqué publié mardi.

Il faudra refaire le plein de nourriture le soir, environ deux heures avant le crépuscule, en quantité suffisante pour une durée de 24 heures, dans une mangeoire permettant d’éviter que les fientes n’entrent en contact avec la nourriture.

Emplacement des mangeoires important

L’emplacement des mangeoires est également important afin de tenir à distance les prédateurs. Elles doivent se trouver dans un endroit dégagé et à distance d’environ deux à cinq mètres de lieux de refuge, tels que les buissons ou les arbres.

Pour les fringillidés, les moineaux et d’autres espèces se nourrissant de graines, la station conseille d’utiliser des mélanges avec des graines de chanvre ou de tournesol. Pour les frugivores et insectivores, comme les merles et les rouges-gorges, pommes, raisins, flocons d’avoine ou noix hachées sont bienvenus.

ATS