Passer au contenu principal

CoronavirusRecours contre l’interdiction des services religieux à Genève

Mécontents de la fermeture des églises au bout du lac dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, un abbé et un citoyen ont saisi la justice pour suspendre la décision.

La célébration de la messe et la réception de l’Eucharistie sont des moments essentiels de la vie catholique, indique l’abbé Jean de Loÿe, prieur de l’Oratoire Saint-Joseph.
La célébration de la messe et la réception de l’Eucharistie sont des moments essentiels de la vie catholique, indique l’abbé Jean de Loÿe, prieur de l’Oratoire Saint-Joseph.
KEYSTONE

A Genève, un recours contre l’interdiction des services religieux a été déposé vendredi devant la chambre administrative de la Cour de justice. Il émane d’un abbé et d’un citoyen catholique qui demandent l’effet suspensif afin de pouvoir sauver la messe de dimanche.

La célébration de la messe et la réception de l’Eucharistie sont des moments essentiels de la vie catholique, indique l’abbé Jean de Loÿe, prieur de l’Oratoire Saint-Joseph, de la Fraternité de Pie X dans un communiqué. Il rappelle que «depuis plusieurs mois les offices se sont déroulés dans le respect loyal des règles sanitaires.»

L’interdiction des services religieux est en vigueur depuis lundi soir dans le canton. Elle fait partie d’une série de mesures prises par le Conseil d’Etat pour contrer la deuxième vague de Covid-19. Dans son recours, qui est également signé par Eric Bertinat, citoyen catholique par ailleurs conseiller municipal UDC en Ville de Genève, l’abbé Jean de Loÿe estime que la liberté de culte est fondamentale.

ATS/NXP