Passer au contenu principal

Etats-UnisReddit s’empare de l’application rivale de Tiktok, Dubsmash

Dans un contexte de grandes manoeuvres des géants de la tech pour se partager le lucratif marché des vidéos courtes en ligne, l’Américain Reddit met la main sur le numéro 2 du secteur.

Le réseau social américain Reddit a acquis l'application Dubsmash, concurrente de la chinoise Tiktok (archives).
Le réseau social américain Reddit a acquis l'application Dubsmash, concurrente de la chinoise Tiktok (archives).
KEYSTONE/DPA/SEBASTIAN GOLLNOW

Le réseau social américain Reddit a acquis l’application Dubsmash, concurrente de la chinoise Tiktok, ont annoncé dimanche les deux sociétés.

Dans un communiqué, Reddit affirme avoir été séduit par l’engagement de Dubsmash en faveur de la diversité et de la promotion des voix minoritaires. Dubsmash, d’origine allemande et basée à New York, revendique plus d’un milliard de vues par mois.

Permettant aux utilisateurs de chanter en playback ou de danser sur leurs thèmes préférés, elle est décrite par la presse spécialisée comme l’application de partage vidéo en ligne «numéro deux».

L’accord intervient alors que les géants du secteur technologique tentent de profiter des déboires de Tiktok, sous la pression du gouvernement américain, pour accroître leur poids dans le domaine des applications de partage de vidéos.

Tentative de Facebook

Les détails financiers n’ont pas été dévoilés, mais le site d’actualités technologiques The Information s’était fait l’écho plus tôt cette année d’une offre similaire de Facebook pour plusieurs centaines de millions de dollars.

Facebook a ensuite choisi de développer sa propre plateforme de type Tiktok, connue sous le nom de «Reels», tout comme le service de messagerie vidéo populaire Snapchat.

Lancée en 2014, Dubsmash a connu une période difficile avant d’être reconstruite de zéro par ses dirigeants, pour devenir l’une des meilleures plateformes de partage de vidéos sur le Web.

Son essor rapide n’a pas été sans heurts, cependant et la société a fait l’an dernier l’objet d’une violation de données massive lorsque des pirates ont obtenu puis partagé en ligne quelque 162 millions de détails de comptes.

ATS/NXP