Passer au contenu principal

Guide de baladesRedécouvrir la Suisse sur la trace de penseurs ou d’artistes

Delphine Bovey propose 66 balades pour mieux connaître notre pays avec Rilke, Klee, Dunant ou Nietzsche.

La Fraumünster de Zurich abrite cinq vitraux de Marc Chagall.
La Fraumünster de Zurich abrite cinq vitraux de Marc Chagall.
Tamedia AG/Thomas Egli

À l’heure où les Suisses redécouvrent leur pays pour les vacances, on se plonge dans «Une envie de Suisse» avec bonheur. Bien sûr, n’y cherchez pas la carte de randonnée au 1/25’000e, ni les habituels dénivelés. Non, l’auteur, Delphine Bovey, diplômée de l’Écal et psychologue, s’est intéressée à découvrir son propre pays autrement, sur la trace de célébrités et donc d’histoire. Ou en cherchant des symboles forts propres à étonner le promeneur.

Comme la Suisse a accueilli pas mal d’artistes ou de penseurs, les possibilités sont nombreuses. Comment dissocier Rougemont et Balthus, qui y travaillait dans son Grand Chalet? Comment ne pas aimer Neuchâtel avec les yeux de Friedrich Dürrenmatt? Mais la jeune femme propose aussi des destinations moins évidentes et tout aussi intéressantes. Comme le Goetheanum créé par le père de l’anthroposophie Rudolf Steiner, à Dornach (SO), où l’architecture est l’expression de la métamorphose chère à la doctrine. Ou la tour du chaman du psychiatre Carl Gustav Jung, qui trouvait à Bollingen (SG) la sérénité nécessaire à ses travaux. Pourquoi ne pas rencontrer l’œuvre de Marc Chagall dans la célèbre Fraumünster de Zurich, où le peintre russe a laissé cinq vitraux colorés et lumineux?

«Au Goetheanum créé par le père de l’antroposophie Rudolf Steiner, à Dornach (SO), l’architecture est l’expression de la métamorphose chère à la doctrine»

Mais Delphine Bovey propose aussi de se plonger dans l’histoire tisserande de Bâle, en plein quartier St. Alban, où l’auberge de jeunesse conçue par Buchner & Bründler est un joyau à deux pas du Musée d’art contemporain et du Neue Alte Markthalle et son marché du dimanche. D’aller se replonger dans le projet utopique de Monte Verità, sur la colline au-dessus d’Ascona (TI), pour se replonger dans notre lien à la nature. De marcher sur les pas de Rainer Maria Rilke autour de Veyras (VS). Ou d’aller observer le ciel autour de Porrentruy, entre le fantastique pendule de Foucault qui illustre la rotation terrestre ou l’Observatoire de Mont-Soleil. À vous de choisir.

«Une envie de Suisse», Delphine Bovey, Éd. Socialinfo, 224 p.