Passer au contenu principal

MobilitéRenens teste la piétonnisation du centre-ville

Deux rues seront fermées aux voitures du 21 juillet au 31 octobre pour laisser plus de places aux commerces et aux habitants.

Renens profite du déconfinement pour tester un renforcement de la mobilité douce au centre.
Renens profite du déconfinement pour tester un renforcement de la mobilité douce au centre.
Philippe Maeder

Les piétons régneront sur une partie du centre-ville de Renens jusqu’à cet automne. Du 21 juillet au 31 octobre, le trafic automobile sera banni, hormis pour les riverains, à la rue de la Mèbre et à la rue du Midi, qui rayonnent depuis la place du Marché. Sur un périmètre plus large, qui comprend également la rue de la Savonnerie, les cyclistes pourront circuler dans les deux sens, contrairement aux véhicules. Une mesure qui sera quant à elle pérennisée.

«Nous souhaitons renforcer l’attractivité du centre et de ses commerces et inciter davantage les gens à flâner»

Jean-François Clément, syndic de Renens

Avec cette démarche, la Municipalité prend l’occasion du déconfinement pour faire un test visant différents objectifs. «Nous souhaitons renforcer l’attractivité du centre et de ses commerces et inciter davantage les gens à flâner», commence Jean-François Clément, syndic de la Ville. Les terrasses des cafés pourront en effet s’étendre, mais aussi les commerces. Les associations et les particuliers seront également encouragés à prendre des initiatives pour animer l’espace de manière ponctuelle.

Cette piétonnisation se veut aussi un signal aux automobilistes qui avaient fait de ces deux rues limitées à 20 km/h un raccourci depuis l’Avenue du 14 avril. Pour l’instant à sens unique, cette artère sera à terme à double sens, ce qui réglera en partie le problème, mais pas avant début 2022. Pour autant, il n’est pour l’heure pas prévu de prolonger immédiatement la piétonnisation du centre-ville au-delà de l’automne. Un bilan sera fait et la mesure pourrait être reproduite, par exemple l’été prochain, voire à plus long terme, lorsque les travaux du tram seront achevés.

4 commentaires
    Karim

    C'est super, les voitures devraient rester sur les grandes artères, les commerçant se réjouisseront pour cette décision mature. Au moins nous verrons plus clair les vitrines que les voitures collent davantage serrant trop la chaussée et le passage des piétons.

    Bravo Renens