Passer au contenu principal

Le casse-tête de la DôleRévoltée, Télé-Dôle se prépare à passer à l’attaque

Restée sans nouvelles après avoir contesté un arrêté préfectoral qui condamne les pistes suisses du domaine de la Dôle, la société propriétaire des remontées mécaniques veut faire recours auprès du tribunal de justice.

Le parking des Dappes situé sur territoire français a été fermé par arrêté préfectoral.  Cette décision condamne l’accès au télésiège qui monte à la Dôle.
Le parking des Dappes situé sur territoire français a été fermé par arrêté préfectoral. Cette décision condamne l’accès au télésiège qui monte à la Dôle.
Florian Cella

C’en est trop pour Télé-Dôle, qui a décidé de passer à la phase d’attaque. La société propriétaire des remontées mécaniques de la Dôle étudie la possibilité de recourir, auprès du tribunal de justice, contre l’arrêté préfectoral interdisant l’accès et le stationnement dans le parking du télésiège des Dappes (F). Cette fermeture condamne l’intégralité des pistes suisses de la Dôle, accessibles uniquement par ce télésiège.

En anticipation des conditions météorologiques spectaculaires annoncées pour ce week-end, Télé-Dôle s’était adressée en fin de semaine dernière à la Préfecture du Jura par courrier électronique afin de contester l’arrêté, jugé «hallucinant» par le président Thierry Genoud. Mais pour le moment, le courriel est resté lettre morte, tandis que la fermeture de l’aire de stationnement des Dappes a été prolongée jusqu’au 20 janvier. Cette date pourrait être reportée tant que les pistes françaises ne rouvrent pas.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.