Passer au contenu principal

Étape reine dans les AlpesRoglic joue à qui perd gagne au sommet du Col de la Loze

Le seul passage du Tour de France à plus de 2000 mètres a confirmé que le Slovène était le patron. Miguel Angel Lopez a remporté en solitaire cette 17e étape et grimpe sur le podium du général.

Primoz Roglic a distancé de quinze secondes Pogacar, dans un final au couteau, sur une pente vertigineuse.
Primoz Roglic a distancé de quinze secondes Pogacar, dans un final au couteau, sur une pente vertigineuse.
AP

Enfin! Enfin la 107e édition de la Grande Boucle a donné lieu à un vrai mano a mano entre leaders. Ces affrontements entre patrons du peloton débarrassés de leurs domestiques, qui en font son sel. Pour ce faire, les organisateurs ont dû trouver une monstruosité, sous la forme d’une piste cyclable posée sur une piste de ski au-dessus de Méribel. La 17e étape n’a certes pas fait d’énormes écarts entre les prétendants au podium, mais les autres ont morflé — le vingtième, Warren Barguil, a perdu plus de sept minutes. Elle a aussi eu le mérite d’établir une hiérarchie, qui pourrait ne pas tout à fait être figée d’ici à Paris.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.