Passer au contenu principal

Hockey sur glaceSacha Weibel: «Dans ces conditions, il vaut mieux tout arrêter»

Pour le directeur général du Lausanne HC, jouer le reste de cette saison devant 1000 spectateurs conduirait les clubs à la faillite.

Sacha Weibel, CEO du Lausanne Hockey Club, ne peut pas imaginer que cette saison ne reprenne avant que la situation sanitaire se soit nettement améliorée.
Sacha Weibel, CEO du Lausanne Hockey Club, ne peut pas imaginer que cette saison ne reprenne avant que la situation sanitaire se soit nettement améliorée.
KEYSTONE

Dire que les annonces du Conseil d’Etat vaudois de limiter à 1000 spectateurs les matches des équipes professionnelles n’a pas plu du côté de la vaudoise aréna est un doux euphémisme. Pour le directeur général du Lausanne HC, cette décision ne laisse d’ailleurs plus l’ombre d’un doute quant à la suite de cette saison.

«En ce qui nous concerne, commence Sacha Weibel, il est clair que l’on ne peut pas continuer comme ça. Nous jouerons encore les matches, dont trois à domicile – un en Coupe de Suisse et deux en championnat – au programme jusqu’à la pause prévue le 2 novembre et ensuite il faudra se rendre à l’évidence et interrompre la compétition.»

«Pour le LHC, il y aura une perte supplémentaire de plus de 100’000 francs pour ces seules trois prochaines rencontres en passant de 5300 personnes à 1000.»

Sacha Weibel, CEO du LHC

Parce que, pour le dirigeant lausannois, les clubs ne peuvent tout simplement pas survivre financièrement avec 1000 spectateurs. «Je n’ai pas fait les calculs précis, continue-t-il, mais on peut estimer que pour nous il y aura une perte supplémentaire de plus de 100’000 francs pour ces seules trois prochaines rencontres en passant de 5300 personnes à 1000. Et puis, comment fera-t-on pour choisir parmi nos abonnés ceux qui auront le droit de venir à la patinoire? Non, tout ceci n’a plus de sens et j’ose espérer que les bonnes décisions seront prises par les clubs lors de la pause de novembre.»

Terminer la saison en juin

Pour Sacha Weibel, la seule option possible consiste à reprendre le championnat seulement une fois que la situation sanitaire se sera améliorée dans le pays. «Dès que les conditions permettront aux clubs d’accueillir le même nombre de spectateurs que lors de ce début de saison (ndlr: 5300 pour le LHC) nous pourrons reprendre la saison régulière. Et pour que nous puissions la mener à terme, pourquoi ne pas la prolonger jusqu’au mois de juin s’il le faut. L’autre solution serait que l’argent que nous octroie aujourd’hui la Confédération sous forme de prêt le soit à fonds perdu. Une hypothèse utopique. Ce que nous vivons est une vraie tragédie pour le sport professionnel. Mon sentiment personnel est l’incompréhension car j’ai la conviction que nous avons tout fait, en investissant d’ailleurs beaucoup d’argent, pour que notre public puisse assister aux matches à la Vaudoise aréna sans courir le moindre risque.»

1 commentaire
    OliBeadTroll

    Sacha Weibel : " j’ai la conviction que nous avons tout fait, en investissant d’ailleurs beaucoup d’argent, pour que notre public puisse assister aux matches à la Vaudoise aréna sans courir le moindre risque"

    Je ne doute pas de votre plan d'action efficace contre ce satané virus, mais quelques soient les mesures appliquées, on se rend vite compte qu'elles ne sont pas compatibles avec la situation sanitaire actuelle.

    Par conséquent, un arrêt, espérons-le temporaire, du championnat me semble la seule solution crédible.

    On se revoit en 2021 à la Vaudoise Arena....