Passer au contenu principal

Relance économiqueSainte-Croix et Bullet lancent l’action «T’es timbré»

Un montant de 20 francs est remis à chaque personne qui aura fait recours à dix reprises, d’ici au 31 août prochain, à un commerçant, un artisan ou une entreprise installé dans une des deux communes.

L’action «T’es timbré» vise à venir en aide aux commerces de Sainte-Croix et de Bullet.
L’action «T’es timbré» vise à venir en aide aux commerces de Sainte-Croix et de Bullet.
GOOGLE STREET VIEW

Remontées mécaniques et relance économique, ça rime. Et ça n’a pas échappé aux autorités du balcon du Jura. Après avoir lancé il y a plusieurs années l’action «T’es royé» qui permet d’obtenir des abonnements de saison pour les tire-fesses locaux à prix préférentiel, les Municipalités de Bullet et de Sainte-Croix – associées pour l’occasion à la Société industrielle et commerciale de la région – mettent sur pied l’initiative «T’es timbré». Et leur appel doit cette fois-ci favoriser les commerces et l’ensemble de l’économie locale, touchés eux aussi comme on s’en doute par le coronavirus.

Par l’intermédiaire du «Journal de Sainte-Croix et environs» distribué le vendredi 26 juin en tous-ménages, l’ensemble de la population des deux communes sera ainsi concerné. Soit 3500 foyers. Insérée dans cette édition, une carte à présenter à chaque fois que l’on se rend dans une entreprise, un commerce ou chez un artisan de Sainte-Croix ou de Bullet.

Oblitérée à chaque visite (mais jamais deux fois au même endroit), elle donne droit à son détenteur à une somme de 20 francs qu’il se verra remettre par le commerçant qui timbrera la dernière des dix cases de sa carte. «Le commerçant doit alors garder le document et se rendre à l’Administration communale de son siège social pour se faire rembourser», précise le syndic de Sainte-Croix, Cédric Roten.

L’étendue des «relations d’affaires» est large et concerne même des interventions à domicile d’artisans. Elle va en effet de l’achat d’une livre de pain à la boulangerie à un service auto chez un garagiste, en passant par la réparation d’une fuite d’eau par un plombier. Seule condition: obtenir les dix timbres dans un délai de deux mois, soit jusqu’au 31 août.