Passer au contenu principal

Activité physique en plein airSainte-Croix, théâtre naturel d’une Spartan Race

Le balcon du Jura devient, après Verbier, la deuxième destination de Suisse choisie pour accueillir cette compétition qui mêle course et franchissement d’obstacles.

Lors d’une Spartan Race, les participants enchaînent course à pied et franchissement d’obstacles.
Lors d’une Spartan Race, les participants enchaînent course à pied et franchissement d’obstacles.
DR

«Le balcon du Jura est le terrain de jeu idéal pour les amoureux du sport et de la nature, notamment grâce à sa géographie très diversifiée.» Syndic de Sainte-Croix, Cédric Roten pourrait sans autre travailler pour l’Office du tourisme. Les atouts régionaux qu’ils vantent volontiers ont en tout cas tapé dans l’œil de Gorilla Corporation, organisateur de Spartan Race en Suisse, une discipline physique qui mêle franchissement d’obstacles et course à pied.

Jusqu’à ce jour, seul Verbier a accueilli une telle manifestation. C’était en 2019 et le coronavirus a eu raison de l’édition 2020. «Pour nous, il était impensable que le cadre idyllique qu’offre la Suisse ne soit le théâtre que d’une seule course par année», commente Alexis Carrara, responsable communication Spartan Suisse.

«Il était impensable que le cadre idyllique qu’offre la Suisse ne soit le théâtre que d’une seule course par année.»

Alexis Carrara, responsable communication Spartan Suisse

La Commune de Sainte-Croix et l’Association pour le développement du Nord vaudois coordonnent ce rendez-vous international prévu le 19 juin. «Une telle organisation fait travailler des entreprises locales, générera d’inévitables retombées touristiques (ne serait-ce que par les 500 nuitées qu’il implique), propose une activité aux habitants du Nord vaudois et fera parler de la région au-delà de ses frontières: autant d’arguments qui répondent à nos missions et qui font qu’on ne pouvait pas passer à côté d’une telle opportunité», souligne Nadia Mettraux, directrice de l’ADNV.

Sensible à la promotion du sport pour tous, La Ville d’Yverdon s’est également associée à ce rendez-vous international qui devrait attirer quelque 3000 coureurs. «En mai, nous accueillerons un «workout» gratuit qui amènera les participants à travers la ville pour un parcours rythmé d’exercices divers sous la conduite de coaches», relève Ophélia Dysli-Jeanneret, cheffe du Service des sports de la Ville.

Une porte d’entrée pour la vraie course prévue un mois plus tard. Elle conduira les sportifs du Centre sportif de Sainte-Croix aux Rasses, et retour, en passant par le Cochet et Le Châble. Deux parcours y seront dessinés, de respectivement 5 et 10 kilomètres, ainsi qu’une course pour les 4-15 ans. «Nous collaborons avec la Commune, mais aussi avec le garde forestier et le Service cantonal de l’environnement, pour savoir où il est possible d’installer nos différents obstacles», précise Vadym Lupo, chef de projet Spartan Suisse.