Passer au contenu principal

ÉquateurSaisie record de 128 tonnes de drogue en 2020

Le ministère du Gouvernement équatorien a annoncé que plus de 128 tonnes de drogue avait été saisie en 2020 dans le pays, un record sur les dix dernières années.

La majorité de la drogue consommée en Équateur vient de la Colombie et du Pérou, pays voisins qui sont les deux premiers producteurs mondiaux de feuilles de coca et de cocaïne
La majorité de la drogue consommée en Équateur vient de la Colombie et du Pérou, pays voisins qui sont les deux premiers producteurs mondiaux de feuilles de coca et de cocaïne
Photo d’illustration/AFP

La police équatorienne a saisi 128 tonnes de drogue en 2020, un record pour les dix dernières années et qui dépasse le précédent de 2016, a annoncé jeudi le ministère du Gouvernement (Intérieur).

«La police a retiré du marché national et international 128 tonnes» de stupéfiants, a précisé le ministère dans son bilan annuel sur la sécurité, ajoutant que cela «constitue un record de saisie de drogue dans le pays». En 2016, les autorités avaient saisi au total 110 tonnes de stupéfiants.

Le ministère a précisé à l’AFP que 82,2 tonnes de drogue avaient été confisquées en 2019 et 97,2 tonnes en 2018. Au début de la décennie, en 2010, l’Équateur en avait saisi 18,2.

Hausse des assassinats

L’Équateur est frontalier de la Colombie et du Pérou, qui sont les deux premiers producteurs mondiaux de feuilles de coca et de cocaïne, suivis de la Bolivie, selon l’ONU.

Le bilan officiel précise en outre que cette année «a également été marquée par la violence» avec une hausse des «assassinats passés de 875 en 2019 à 986» en 2020.

Le ministère a ajouté que face à la pandémie dans ce pays de 17,5 millions d’habitants, qui a enregistré quelque 212’000 cas de Covid-19, dont plus de 14’000 morts, la police s’est aussi dédiée à faire respecter les mesures de protection et à éviter les rassemblements de personnes pour contrôler la propagation du nouveau coronavirus.

AFP/NXP