Le changement climatique va fortement freiner l’économie

ExpertiseLe changement climatique ralentit actuellement de 1,6% la production économique mondiale et devrait conduire à un doublement des coûts mondiaux dans les vingt prochaines années, selon un rapport.

La fonte de la calotte glacière en Antarctique.

La fonte de la calotte glacière en Antarctique.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le document produit par le DARA and Climate Vulnerable Forum, un partenariat de vingt pays établi en 2009 et qui doit être présenté mercredi à New York, brosse un portrait sombre des retombées économiques du changement climatique.

Ce rapport relève ainsi l’existence "d’un mal sans précédent pour la société humaine et le développement économique actuel qui va de plus en plus freiner la croissance, d’après une mise à jour décisive et une révision des estimations antérieures des pertes liées au changement climatique".

Cependant, note le document, s’attaquer aux causes du changement climatique permettrait d’entraîner au contraire "des profits économiques majeurs pour la planète, qu’il s’agisse des grandes économies comme des nations pauvres".

L’étude met aussi en avant des estimations selon lesquelles les économies fortement émettrices de carbone sont responsables de cinq millions de morts par an, essentiellement dues à la pollution de l’air.

3,2% du PIB de la planète

"L’échec des actions contre le changement climatique coûte déjà à l’économie mondiale 1,6% de son PIB, soit 1200 milliards de dollars par an de prospérité", poursuit-il. De plus, "les températures qui grimpent rapidement et la pollution liée au carbone vont contribuer à doubler les coûts mondiaux jusqu’à 3,2% du PIB de la planète d’ici 2030".

Si les pays les plus pauvres devaient prendre de plein fouet ces retombées en terme de perte de PIB, les grandes économies ne seraient pas épargnées.

"Dans moins de 20 ans, la Chine va subir la plus grande part de toutes les pertes, au-delà de 1200 milliards de dollars", soulignent les auteurs, qui estiment que ces chiffres "éclipsent les coûts modestes" pour s’attaquer au changement climatique.

La présidente du Forum, le Premier ministre du Bangladesh Sheikh Hasina, a assuré que ces changements allaient être dévastateurs pour son pays. "Un degré Celsius en plus signifie 10% de perte de productivité dans l’agriculture", a-t-elle prévenu. "Pour nous, cela signifie perdre près de quatre millions de tonnes de céréales, ce qui équivaut à 2,5 milliards de dollars (...) Si l’on ajoute les autres dégâts en terme de prospérité, nous faisons face à une perte totale de 3 à 4% de notre PIB", a-t-elle renchéri.

Pour Jeremy Hobbs, directeur exécutif d’Oxfam International, ce rapport "rappelle une fois de plus que les conséquences les plus cruelles du changement climatique sont la faim et la pauvreté".

"Les coûts économiques et sociaux de l’inaction politique sur le changement climatique sont renversants", a-t-il regretté. (afp/nxp)

Créé: 26.09.2012, 07h22

Articles en relation

Fonte record de la banquise arctique

Réchauffement climatique L'étendue de la banquise arctique a été la plus faible jamais mesurée cet été, tombant très au-dessous du précédent record de 2007 alors que la fonte des glaces s'est accélérée sous l'effet du réchauffement, selon le Centre national américain de la neige et de la glace. Plus...

«Le monde se réchauffe et l’homme y contribue»

Mitt Romney Le changement climatique n’est pas au centre de la campagne présidentielle américaine. Tout comme Barak Obama, Mitt Romney reconnaît toutefois le problème. Avec des nuances. Plus...

«C'est le moment d'agir», affirme Doris Leuthard

Fonds vert De passage à Genève, Doris Leuthard a demandé de passer aux actes pour lutter contre le changement climatique.La conseillère fédérale veut jeter les bases d'un Fonds crédible et financièrement solide. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.