Passer au contenu principal

ChinePékin ferme des usines à cause de la forte pollution

Les autorités pékinoises ont ordonné la fermeture provisoire d'une centaine d'usines en raison de la pollution atmosphérique, qui atteint un niveau particulièrement élevé depuis deux semaines.

La mesure doit durer jusqu'à jeudi, a annoncé mardi l'agence officielle Chine Nouvelle.

La ville a également suspendu la circulation de 30% des véhicules officiels.

La pollution atmosphérique de Pékin a atteint mardi le niveau de 517 sur l'indice de qualité de l'air tenu par l'ambassade des Etats-Unis. Un niveau supérieur à 300 est considéré comme dangereux. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande même de ne pas dépasser un palier fixé à 20 microgrammes par mètre cube.

Le niveau élevé de la pollution pékinoise pose problème au Parti communiste chinois (PCC), qui peine à la réguler. Le gouvernement a déjà annoncé qu'il retirerait 180'000 véhicules usagés des rues de la capitale, et qu'il y limiterait la hausse «excessive» des ventes de nouvelles voitures.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.