Cancer du sein et déodorants, qui croire?

MédecineLe cancérologue André-Pascal Sappino recommande d’éviter les déodorants qui contiennent des sels d’aluminium. Or selon une étude britannique la cause de la maladie est ailleurs.

Biopsie effectuée sur une patiente présentant des lésions mammaires

Biopsie effectuée sur une patiente présentant des lésions mammaires Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une recherche menée à l’Université de Genève démontre que les sels d’aluminium, un des principaux composants de neuf déodorants sur dix, sont toxiques pour les cellules mammaires humaines.

Le cancérologue genevois André-Pascal Sappino recommande dès lors d’éviter les antitranspirants qui contiennent de tels sels «jusqu’à preuve du contraire», même si cette substance n’est pas formellement reconnue responsable du cancer du sein, comme nous le révélions ce matin.

Or une étude parue en Grande-Bretagne vient précisément de blanchir les déodorants de ce genre, rapporte un article publié sur le site internet du Sun.

Le site commence par rappeler que durant des années les antitranspirants avec des sels d’aluminium ont été mis en lien direct avec le cancer du sein, après qu’une hausse dans leur utilisation a coïncidé avec une augmentation de la maladie. Par la suite, de nombreuses femmes ont opté pour des déos exempts de sels.

Et d’ajouter que selon une recherche récemment publiée le vrai danger serait à chercher dans un cocktail de parabènes provenant de différentes sources.

Parabènes présents dans de multiples produits

Deux spécialistes réputés du cancer du sein ont analysé les tumeurs de plusieurs femmes. Chaque échantillon était en effet porteur de parabène. Mais certaines de ces malades n’utilisaient pas de déos, à la grande surprise des professeurs Philippa Darbre, de l’Université de Reading, et Lester Barr, de l’Hôpital universitaire de Manchester Sud.

Philippa Darbre a tenu à préciser que la présence de parabènes ne signifie pas qu’ils sont la cause du cancer du sein: «Mais le fait qu’on en découvre justifie des recherches supplémentaires.»

Ce n’est pas la première fois qu’une étude montre du doigt les parabènes. On en trouve dans des produits aussi divers que variés, comme la viande, les pâtisseries, les bonbons, les cosmétiques, les shampoings et les pilules contraceptives (entre autres).

Créé: 12.01.2012, 12h24

Dossiers

Articles en relation

Faut-il avoir peur des déos aux sels d’aluminium?

Cancer du sein Une étude menée à l’Université de Genève sème l’effroi en Suisse romande et relance la polémique sur les déodorants corporels et les sels d’aluminium Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.