Passer au contenu principal

Un traitement de Roche contre le cancer du sein homologué

Les autorités américaines ont homologué un traitement contre le cancer du sein du groupe pharmaceutique suisse Roche. Selon une étude, il permet de ralentir la progression de la maladie.

Le cancer du sein est la forme la plus répandue de cancer chez les femmes, avec 1,4 million de nouveaux cas diagnostiqués chaque année au niveau mondial.
Le cancer du sein est la forme la plus répandue de cancer chez les femmes, avec 1,4 million de nouveaux cas diagnostiqués chaque année au niveau mondial.
Keystone

L’Agence américaine des médicaments (FDA) a approuvé la molécule Perjeta, utilisée en combinaison avec un autre traitement contre le cancer, le Herceptin, et une chimiothérapie avec le docetaxel, pour traiter les patientes souffrant d’un cancer du sein HER2 positif n’ayant pas encore reçu de traitement.

Le feu vert de la FDA est basé sur les résultats d’une étude clinique de phase III, la dernière avant une demande d’homologation, ayant démontré que cette combinaison de médicaments prolongeait de 6,1 mois la durée de vie sans progression de la maladie des patientes, comparé à la prise de Herceptin en parallèle d’une chimiothérapie au docetaxel.

Forme la plus répandue de cancer

Le médicament «Perjeta attaque les tumeurs HER2-positifs d’une manière différente que le Herceptin. Vu la façon dont les deux médicaments travaillent ensemble, la combinaison avec une chimiothérapie peut prolonger la période avant que ce cancer agressif ne s’aggrave», a indiqué Hal Barron, responsable du développement des produits.

Roche a également soumis une demande d’autorisation à l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour cette combinaison de molécules. Le cancer du sein est la forme la plus répandue de cancer chez les femmes, avec 1,4 million de nouveaux cas diagnostiqués chaque année au niveau mondial. La cancer du sein HER2 positif est une forme particulièrement agressive de la maladie, qui affecte environ 15% à 20% des femmes atteintes de cancer du sein.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.