Gaz à effet de serre: très mauvais bilan pour Nestlé

ClimatLes émissions du département laitier de Nestlé correspondent à la moitié de la production de gaz à effet de serre de Suisse.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les vingt plus grosses entreprises de viande ou de produits laitiers du monde, dont Nestlé, produisent chaque année plus de gaz à effet de serre que l'Allemagne. Des ONG souhaitent qu'elles prennent des mesures.

Rien que les trois plus grands producteurs de viande du monde, à savoir le brésilien JBS et les deux compagnies américaines Tyson et Cargill, engendrent chaque année 484 millions de tonnes de CO2, indique vendredi Swissaid. C'est environ dix fois plus que la Suisse.

Les émissions du département laitier de l'entreprise agroalimentaire Nestlé s'élèvent elles à 22 millions de tonnes, soit environ la moitié de la production de gaz à effet de serre de la Suisse, poursuit l'organisation d'aide suisse. Ses affirmations s'appuient sur des statistiques de l'institut américain pour les politiques agricoles et commerciales, de l'ONG GRAIN et de la fondation Heinrich Böll, publiées cette semaine.

La pollution de l'industrie alimentaire, liée à l'élevage des animaux, est également importante en comparaison des compagnies pétrolières. Avec une production de 578 millions de tonnes de CO2 par an, les cinq plus grosses entreprises de viande et de produits laitiers dépassent les poids lourds de l'énergie que sont Exxon (577), Shell (508) ou BP (448), continue l'étude.

Énorme potentiel

Les entreprises doivent réduire leurs émissions de gaz à effet de serre en s'imposant plus de contrôles et en améliorant les processus de production et de transformation, explique la directrice de Swissaid Caroline Morel. Et de donner en exemple le renoncement aux matières fourragères importées.

En dehors des entreprises, chaque pays a également une responsabilité concernant sa politique agricole, poursuit-elle. Une agriculture durable, permettant de subsister aux besoins fondamentaux des générations futures, est nécessaire. Le potentiel d'amélioration est énorme dans l'agriculture, a affirmé de son côté le ministre de l'Agriculture allemand Christian Schmidt vendredi, lors d'une réunion à la Conférence sur le climat à Bonn.

L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (ONUAA) estime quant à elle que, rien qu'avec l'application de mesures adéquates sur les troupeaux, les émissions devraient diminuer de 30%, peut-on lire dans un communiqué de la Conférence sur le climat de l'ONU.

(ats/nxp)

Créé: 10.11.2017, 16h21

Articles en relation

«Nestlé m'a tué, tous sacrifiés»

France Nestlé va fermer un site de recherche près de Nice pour en ouvrir un autre dans le canton de Vaud. Les employés sont furieux. Plus...

Nestlé va bannir les oeufs de batterie

Suisse Le géant vaudois souhaite que d'ici 10 ans, les ingrédients utilisés dans ses produits proviennent de poules en plein air. Plus...

Nestlé ne veut pas vendre ses actions L'Oréal

Bourse Le géant vaudois a coupé court aux rumeurs qui allaient bon train après le décès de Liliane Bettencourt. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Soumise au vote populaire le 4 mars prochain, l'initiative «No Billag» vise à supprimer la redevance radio et télévision. Si tel devait être le cas, la RTS fermerait boutique, selon son directeur, publié le 22 novembre 2017
Plus...