La vie secrète des baleines révélée

AustralieGrâce à des caméras, des chercheurs ont levé le voile sur les comportements alimentaires des animaux sous l'eau.

Une caméra a fait un gros plan sur une baleine.

Une caméra a fait un gros plan sur une baleine. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des caméras et des balises accrochées sur la peau de baleines ont permis à des scientifiques d'en apprendre un peu plus sur leur comportement et leur façon de se nourrir, a annoncé mardi la Division antarctique d'Australie (AAD).

Des chercheurs australiens et américains étudiant l'impact du recul des glaces en Antarctique, lié au réchauffement climatique, sur les cétacés et ont fixé ces petits instruments sur le dos des baleines à bosse dans le détroit de Gerlache. Le but? Comprendre les comportements alimentaires des animaux sous l'eau.

«Approfondir nos connaissances sur le lieu où les baleines se nourrissent, la fréquence de leurs repas, où elles vont, où elles se reposent nous permettra d'informer les décideurs sur les programmes de protection», a déclaré mardi Ari Friedlaender, un spécialiste des cétacés à l'Université d'Etat de l'Oregon, aux Etats-Unis.

Repas le soir et la nuit

Ces informations doivent notamment permettre, selon lui, d'observer l'alimentation en krill des cétacés et comment les baleines s'adaptent à toute évolution de la population de krill liée au réchauffement climatique ou encore l'impact de l'acidification des océans.

«Nous avons pu observer que les baleines passent une bonne partie de la journée à socialiser et à se reposer et s'alimentent principalement le soir et la nuit», a-t-il poursuivi. Les caméras restent accrochées sur le dos des baleines au moyen d'une ventouse pendant 24 à 48 heures, avant de se détacher, d'être repêchées et réutilisées.

WWF-Australia, qui a participé au financement des caméras, a expliqué que le but de ces recherches était aussi de rendre les habitats plus résilients, en pointant l'impact du changement climatique ou de la surpêche du krill.

Les chercheurs ont également accroché sur le dos de baleines de Minke des traceurs qui doivent permettre de mieux comprendre le comportement alimentaire de ces mammifères, plus petits que les baleines à bosse.

(afp/nxp)

Créé: 11.04.2017, 10h01

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...