Dépistage du sida bientôt possible à domicile

SuisseLes autotests de dépistage du sida pourraient être autorisés dès cet été. Jusqu'à maintenant, ils étaient interdits en Suisse.

Cet autotest permet de détecter la présence du virus HIV en moins d'une demi-heure.

Cet autotest permet de détecter la présence du virus HIV en moins d'une demi-heure. Image: Autotest VIH

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le dossier des autotests de dépistage du sida relève désormais de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), a indiqué dimanche sa porte-parole Katrin Holenstein, revenant sur une information des journaux Zentralschweiz am Sonntag et Ostschweiz am Sonntag. L'OFSP rendra sa décision d'autoriser la commercialisation de ces tests sous deux à trois semaines.

Ce sera ensuite à l'autorité de contrôle et d'autorisation des médicaments, Swissmedic, d'émettre une autorisation. Le test pourrait ainsi être disponible sur le marché dès cet été, ajoute la porte-parole. La commission s'était jusqu'à présent refusée à donner son feu vert, au motif que les conditions de qualité de ces tests (diagnostic VIH, conseils et traitement) n'étaient pas remplies pour une maladie aussi grave. Ces doutes paraissent désormais levés.

Selon le président de la Commission, Marcel Tanner, les tests sont devenus fiables et l'expérience dans les autres pays s'est montrée positive. Il n'y a donc pas de raisons d'attendre plus longtemps.

Tests largement validés

Les autorisations devraient avoir des effets positifs: «Plus il est simple pour quelqu'un de faire le test, plus de personnes infectées y auront accès et plus le risque de transmission se réduira», a-t-il déclaré. «Il en va d'un enjeu de santé publique.»

Les tests ont été largement validés et sont techniquement bons, selon Marcel Tanner. Il est cependant important que cette méthode soit intégrée au système de soins en général, afin que les personnes concernées ne se retrouvent pas seules avec le résultat et sachent où obtenir de l'aide.

Risque de résultat erroné

Il faudra ainsi veiller à ce que l'emballage contienne des instructions claires et des informations en matière de service de conseil. L'Aide suisse contre le sida a déjà proposé ses services en ce sens.

Le dépistage à domicile permet de révéler une infection VIH en moins d'une demi-heure. Les partisans de cette méthode espèrent réduire le nombre de malades qui s'ignorent. Les opposants estiment que ce test devrait rester en mains des professionnels. La moindre erreur d'utilisation peut selon eux conduire à un résultat erroné. (ats/nxp)

Créé: 01.04.2018, 16h40

Articles en relation

Inquiétudes autour de l'autodépistage du VIH

Suisse Des parlementaires ont mis en garde le Conseil fédéral sur les risques de ce test à faire soi-même. Il pourrait être autorisé dès cet été. Plus...

Les Romands s'inquiètent peu du sida et des IST

Santé Selon un sondage paru pour le compte de Couleur 3, les jeunes Romands de 15 à 30 ans connaissent mal les infections sexuellement transmissibles (IST). Plus...

«Le sida reste un secret, même dans les familles»

Solidarité L’association Arc-En-Ciel, à Renens, a fêté 25 ans en 2017. Elle rappelle que si le virus ne tue presque plus, il continue de faire de sérieux dégâts. Plus...

Le sida reste une tare sociale

Journée mondiale Alors que le VIH est désormais bien pris en charge médicalement, les porteurs du virus continuent de subir des discriminations en tous genres. Témoignages. Plus...

Sida: le juteux marché des «faiseurs de miracles»

Nigeria Les séropositifs sont des cibles de choix pour les escrocs au Nigeria. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.