L'e-cigarette aiderait à arrêter de fumer

SantéUne étude faite en Angleterre ne repose cependant pas sur un essai clinique.

Illustration

Illustration Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La cigarette électronique pourrait avoir aidé quelque 18'000 fumeurs à cesser de fumer l'an dernier en Angleterre, selon une étude publiée mercredi.

Toutefois, cette étude ne reposant pas sur un essai clinique, elle ne constitue pas une garantie d'un lien de cause à effet entre l'utilisation d'e-cigarettes délivrant de la nicotine et le nombre de personnes ayant cessé de fumer.

Des travaux précédents avaient contesté l'idée que l'e-cigarette (ou ecig) est un substitut efficace du tabac. Certaines études allant jusqu'à soutenir qu'elle représente pour les adolescents une «porte d'entrée» à l'addiction aux cigarettes.

Mais une équipe de chercheurs dirigée par Emma Beard de Londres (University College London), ainsi que des experts non impliqués dans l'étude, évoquent de nouvelles preuves convaincantes que «vapoter» peut aider les fumeurs à arrêter.

Financements à la baisse

«Les tentatives pour arrêter la cigarette ont davantage été couronnées de succès au moment où les cigarettes électroniques sont devenues populaires», commente Ann McNeill, une spécialiste des questions de dépendance au tabac au King College de Londres, qui n'a pas pris part à cette étude.

«A mon avis, les fumeurs qui luttent pour cesser de fumer devraient essayer toutes les méthodes possibles, y compris les e-cigarettes», ajoute-t-elle.

L'impact positif de la cigarette électronique est d'autant plus probable que, dans le même temps, le financement des programmes publics pour aider les fumeurs a été revu à la baisse en Angleterre, fait valoir l'étude.

Un peu moins d'un adulte sur cinq fume au Royaume-Uni. Les services publics proposent une aide à l'arrêt du tabac, incluant conseils et prescriptions, mais pas l'e-cigarette utilisée par 2,8 millions de personnes au Royaume-Uni.

L'étude suggère néanmoins qu'ils devraient peut-être le faire.

9 ans d'espérance de vie en plus

Les quelque 18'000 ex-fumeurs recensés en 2015 par cette étude représentent certes un chiffre «relativement faible» , mais médicalement «significatif compte tenu des énormes bénéfices pour la santé de l'arrêt du tabac», notent les auteurs dans leur étude parue dans le British Medical Journal (BMJ).

Une personne de 40 ans qui cesse de fumer peut espérer vivre neuf ans de plus qu'un fumeur qui a toujours fumé au cours de sa vie, soulignent-ils.

Une baisse d'un point en 2015 par rapport à 2014 du pourcentage de fumeurs adultes «indique que quelque chose dans la politique de lutte contre le tabagisme au Royaume-Uni fonctionne», commente John Britton, directeur du Centre britannique des études sur le tabac et l'alcool dans le BMJ, estimant que l'e-cigarette est «probablement un contributeur majeur» à ce succès.

Un autre rapport sur les e-cigarettes, publié simultanément par la Cochrane Library, conclut également que ce dispositif électronique peut aider les fumeurs à se débarrasser du tabac. La revue Cochrane constate également, dans une mise à jour de ses conclusions de 2014, que l'utilisation de l'e-cigarette n'est pas associée à des effets secondaires indésirables graves. (afp/nxp)

Créé: 14.09.2016, 02h51

Articles en relation

La Pologne met à l'index l'e-cigarette

Jeunes Dès jeudi, la cigarette électronique sera interdite aux jeunes et dans les lieux publics. Plus...

L'utilisation de l'e-cigarette a stagné en 2015

Suisse Le produit avait connu une importante progression entre 2013 et 2014, mais il continue de séduire davantage les hommes que les femmes. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Trois femmes avaient déjà mis en cause Donald Trump durant la campagne présidentielle. Elles se sont retrouvées sur un plateau de télévision pour réitérer leurs accusations. La Maison-Blanche a dénoncé des «histoires inventées»
(Image: Bénédicte) Plus...