Les homosexuels sont en moins bonne santé

SantéLes gays souffrent davantage de maladies que le reste de la population. Une permanence va ouvrir à Lausanne pour venir en aide aux jeunes et le nouveau site santegaie.ch fait le tour de la question

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Vu les nombreuses inégalités en matière de santé, l’état de la population homosexuelle devrait être une priorité de santé publique», affirme le docteur Jen Wang, responsable de recherche à la Division interdisciplinaire de santé des adolescents du CHUV. Le médecin a mené différentes études, entre 2002 et 2011, sur la santé des gays, en collaboration avec l’association genevoise Dialogai. Les résultats sont effarants et viennent d’être rendus publics dans un site dédié (santegaie.ch). Diabète, cancer, obésité, dépendances, problèmes digestifs, urinaires ou encore respiratoires touchent davantage les hommes homosexuels que le reste de la population masculine (voir ci-contre ).

Si la priorité a été mise sur la prévention du sida ces dernières décennies, la donne a définitivement changé aujourd’hui. Les trithérapies permettant de contenir la maladie, les milieux associatifs se rendent compte qu’il est grand temps de se pencher sur tous les autres problèmes de santé qui affectent la communauté. «Les gays sont davantage exposés à de nombreux stresseurs liés aux inégalités sociales, explique Jen Wang. La stigmatisation est à la racine de tous ces maux.» Le suicide et la dépression, tout comme le tabagisme et l’alcoolisme, traduisent ce mal-être et expliquent aussi certaines pathologies associées (problèmes respiratoires et cardiaques, notamment). La prévention du suicide chez les gays n’est devenue une priorité pour le Canton de Genève qu’après la première enquête de 2002. Pourtant, un homosexuel sur cinq tente de mettre fin à ses jours durant sa vie. Dans la tranche d’âge des adolescents, c’est cinq fois plus que les hommes hétérosexuels en Suisse.

Cliquez sur l'illustration pour l'agrandir

La solitude des réseaux sociaux

«L’avènement des réseaux sociaux permet aux personnes de la communauté LGBT d’être en contact plus facilement mais ne facilite pas forcément la mise en couple, explique Abdurahman Mah, chargé de projet Santé auprès de Dialogai, à Genève. Les hommes gays sont plus isolés socialement: 60% d’entre eux vivent seuls. Aujourd’hui, nous souhaitons redynamiser le côté communautaire et associatif autour d’un lieu. Se rencontrer entre pairs permet de gagner en estime de soi, d’être mieux armé face aux attaques.» Le spécialiste salue le succès du Checkpoint genevois. Mis sur pied en 2005 pour permettre un dépistage anonyme et efficace du VIH, il est devenu un véritable centre médical. Consultations en médecine interne, en psychologie ou de couple font partie de l’éventail des soins proposés.

Paradoxalement, les homosexuels consultent davantage les médecins et soignants que la population générale, sans pour autant en tirer un réel avantage (87% des gays ont vu leur généraliste dans les douze derniers mois, contre 65%). La raison semble provenir d’un manque de connaissances des problématiques des gays par le corps médical. «Le discours inclusif et l’attitude gay friendly du médecin sont aussi importants que ses compétences médicales», continue Abdurahman Mah.

Un avis partagé par Jen Wang: «Cinquante-sept pour cent des homosexuels interrogés en 2002 à Genève préfèrent consulter un professionnel de la santé gay. Idéalement, il ne faudrait pas avoir de services ghettoïsés, mais on constate toutefois que c’est un réel besoin. Nous sommes en train de réfléchir à comment mieux former les étudiants en médecine aux problématiques du genre et de l’identité sexuelle.» (24 heures)

Créé: 13.05.2018, 15h55

Prévention

Nouveau service d’accueil et d’écoute

Dès le 17 mai, l’association Vogay, qui a récemment déménagé à la rue Pépinet, à Lausanne, ouvrira ses locaux trois fois par semaine pour accueillir les jeunes de la communauté LGBT. Les horaires sont encore à déterminer, mais ils permettront à tout un chacun de venir trouver un peu d’écoute et de réconfort. Discuter du harcèlement à l’école, donner des informations sur la santé sexuelle, mais aussi éviter l’isolement et permettre une meilleure acceptation de soi sont quelques-uns des buts de cette nouvelle permanence.
«Ce nouveau service se veut un lieu d’accueil de première ligne qui n’est pas axé sur un accompagnement individuel mais sur la réorientation, explique Laura Piccand, directrice des projets jeunes à Vogay. Nous travaillons en étroite collaboration avec le Checkpoint du Canton de Vaud et avons la possibilité de réorienter la personne qui le demande vers les services de santé compétents. Les jeunes LGBT sont souvent touchés par des problèmes de santé psychique et adoptent parfois des comportements à risque.» Rapports sexuels non-protégés, consommation excessive d’alcool ou de substances, tabagisme mettent à mal leur santé.
Vogay s’est inspiré de ce qui se fait au Refuge, à Genève, où plus de 140 jeunes de la communauté LGBT ont été accueillis depuis l’ouverture de cette structure, en 2015, qui offre aussi un hébergement d’urgence.
www.vogay.ch
www.refuge-genève.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Une irlandaise remet les coucous à l'heure, publié le 18 août
Plus...