Passer au contenu principal

Relations et coronavirusSauve qui peut le couple!

Le virus malmène tous les aspects de la vie, dont les relations de couple. Posons quelques questions à notre compagne ou compagnon qui n’ont rien à voir avec le quotidien ou le coronavirus.

Entretenir les relations de couple un peu plus que d’habitude ne peut pas faire de mal.
Entretenir les relations de couple un peu plus que d’habitude ne peut pas faire de mal.
www.david-biene.de

Il y a quelques années, je m’étais rendu compte que poser les bonnes questions peut avoir un énorme impact sur l’évolution d’une relation. Pour un reportage, je m’étais prêtée au jeu des «36 questions pour tomber amoureux», une liste imaginée par le psychologue Arthur Aron. Le principe? Deux personnes qui ne se connaissent pas répondent aux questions. Puis elles prennent quatre minutes pour se regarder dans les yeux, et voilà. J’ai retenu que, pour un temps limité en tout cas, le test réussit. Euphorique, j’ai transmis la liste à des amis vivant ensemble depuis longtemps.

Et puis, une publicité a retenu mon attention; elle vantait un jeu en ligne gratuit pour couples. Le jeu nommé «Connect» est censé aider les couples à raviver le feu sacré. C’était organisé par une filiale de School of Life – institution fondée par le philosophe Alain de Botton – qui offre cours, thérapies, livres, textes et vidéos afin de vivre plus heureux grâce à l’intelligence émotionnelle. Vu la situation, beaucoup d’ateliers sont proposés en ligne.

Hop, je nous ai inscrits. Même si je n’ai jamais été portée sur les rendez-vous entre couples. Lors de la séance Zoom, un certain Martin joue le meneur de jeu. Les 62 autres couples sont visibles en petites vignettes, mais on ne les entend pas.

«Connect» comprend 100 fiches-questions, réparties en catégories: estime, progression, pardon, désir et espoir. Le meneur de jeu tire les cartes et pose les questions. Les participants ont alors trois minutes pour répondre à tour de rôle.

La première question est lue, c’est à mon compagnon de réagir: «Un exemple de la manière dont j’ai contribué à t’améliorer.» Plusieurs choses me viennent immédiatement à l’esprit. Lui passe de longues minutes à ruminer. Aurais-je exagéré mon influence? L’ambiance va virer au vinaigre – ce jeu ne risque-t-il pas d’enterrer ma relation, au lieu de l’immuniser contre le corona?

Ma réponse à la seconde question fuse et je remarque que nous nous prenons lentement au jeu. Question n° 3 à son tour: «Une chose de ton passé dont je devrais avoir conscience?». Sa (fallacieuse) réponse tombe, fulgurante: «J’ai arraché des cuisses aux grenouilles.» Nous avons tous deux piqué un fou rire. Cela ne nous était plus arrivé depuis longtemps.

Les questions suivantes déclenchent des débats captivants, des pensées et des souvenirs, cela devient parfois émouvant. Chauffés à blanc, nous voilà répartis alors en petits groupes; on profite en quelque sorte de l’occasion pour discuter avec d’autres couples. À ce stade, je préférerais m’en aller.

Entendre de parfaits étrangers raconter comment ça va dans leur couple et pour eux, est pourtant LE grand moment de cette soirée. Se rendre compte concrètement que nous sommes tous dans le même bateau, ça fait du bien.

1 commentaire
    Topio

    10 minutes et 15 combinaisons de mots clés plus tard, je n'ai pas trouvé votre jeu en ligne. Un petit tuyau ?