2,4 millions alloués à des chercheurs de Lausanne

TuberculoseLa Fondation Bill et Melinda Gates a octroyé une bourse à iM4TB, basé à l'EPFL.

En 2015, prenant conscience du potentiel de PBTZ169, la Fondation Bill et Melinda Gates avait déjà alloué 750'000 dollars (746'000 francs) à iM4TB pour développer et tester le médicament dans des essais précliniques. (Photo d'archives)

En 2015, prenant conscience du potentiel de PBTZ169, la Fondation Bill et Melinda Gates avait déjà alloué 750'000 dollars (746'000 francs) à iM4TB pour développer et tester le médicament dans des essais précliniques. (Photo d'archives) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Fondation Bill et Melinda Gates a alloué une bourse de 2,45 millions de dollars (2,44 millions de francs) à iM4TB, une fondation sans but lucratif basée à l'EPFL. Cela afin qu'elle puisse soumettre son médicament novateur contre la tuberculose à des essais cliniques.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), en 2015 seulement, 10,4 millions de personnes ont contracté la tuberculose (TB) et 1,8 million en sont morts. Les personnes porteuses du HIV sont 30 fois plus susceptibles de contracter la maladie, et plus de 95% des décès se produisent dans les pays à bas et moyen revenu.

iM4TB est basée à l'Innovation Park de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Fondée en 2013, sa mission est de «développer des médicaments meilleurs et aux effets plus rapides pour combattre la tuberculose et ainsi réduire l'intervalle entre la découverte scientifique et le marché, de manière à offrir des traitements abordables à toute personne dans le monde.»

Les essais précliniques sont encourageants

La fondation est présidée par le professeur Stewart Cole, un expert de la tuberculose qui dirige également le Global Health Institute de l'EPFL. Elle a développé un médicament anti-TB novateur appelé PBTZ169, dont la licence est détenue par l'EPFL.

Cet antibiotique vient de s'avérer efficace dans des essais précliniques, tandis que des études antérieures in vivo ont montré qu'il agit plus vite et plus efficacement que les médicaments anti-TB recommandés actuellement par l'OMS.

PBTZ169 agit en empêchant Mycobacterium tuberculosis de constituer l'enveloppe cireuse de sa cellule, qui protège la bactérie des attaques du système immunitaire du patient et des antibiotiques. En détruisant cette enveloppe, PBTZ169 est capable de tuer des bactéries TB résistantes, et potentiellement de raccourcir la thérapie.

Un nouveau coup de pouce

En 2015, prenant conscience du potentiel de PBTZ169, la Fondation Bill et Melinda Gates avait déjà alloué 750'000 dollars (746'000 francs) à iM4TB pour développer et tester le médicament dans des essais précliniques.

La fondation vient maintenant de renouveler son soutien en octroyant un coup de pouce supplémentaire à iM4TB pour procéder à la Phase I des essais cliniques, afin d'étudier l'innocuité du médicament et sa biodisponibilité.

«C'est une étape majeure pour iM4TB et nous espérons que les patients bénéficieront bientôt de PBTZ169», commente Emilyne Blattes, cheffe de projet cliniue, citée vendredi dans un communiqué de l'EPFL. Les essais vont être effectués en collaboration avec le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) et sa Division de pharmacologie clinique. (ats/nxp)

Créé: 21.04.2017, 05h52

Articles en relation

Lutte contre le sida: près de 13 milliards de dollars récoltés

Santé Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a pratiquement atteint son objectif de collecter 13 milliards de dollars pour les trois prochaines années. Plus...

Des millions offerts pour la lutte contre la tuberculose

Santé Un organisme propose de financer des traitements préventifs, en vue d’éradiquer cette maladie d'ici à 2035, comme le souhaite l'OMS. Plus...

Les cas de tuberculose bondissent en Suisse

Santé Des maladies exotiques sont en forte augmentation en raison des migrants. Des médecins exigent des vaccinations. Plus...

La tuberculose résiste déjà aux nouveaux traitements

Etude Des scientifiques suisses s'inquiètent: même les antibiotiques de dernière génération n'arrivent pas à venir à bout de la maladie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La caisse maladie demande aux thérapeutes de revoir leurs tarifs à la baisse «pour correspondre aux conditions du marché». Si tel n'est pas le cas, leurs prestations ne seront pas remboursées. Paru le 23 août.
Plus...