Les abeilles exposées à plusieurs substances nocives

InsecticidesEn 2018, quatre cas aigus d’intoxication de colonies d’abeilles ont été répertoriés. Apiservice appelle les producteurs fruitiers à la retenue dans l'utilisation de pesticides.

Illustration

Illustration Image: archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les abeilles sont de plus en plus fréquemment exposées à plusieurs substances nocives simultanément, s'inquiète le Service sanitaire apicole apiservice. Celui-ci appelle les producteurs fruitiers à la retenue dans l'utilisation de pesticides.

L'an dernier, quatre cas aigus d?intoxication de colonies d?abeilles ont été répertoriés, a annoncé apiservice mercredi. Les insecticides bifenthrine et chlorpyrifos ainsi que les biocides fipronil et perméthrine en étaient responsables.

Trois autres échantillons contenaient également des pesticides. La mort observée des abeilles butineuses n'a toutefois pas pu être attribuée à ces substances actives, car la quantité trouvée chez les abeilles était trop faible. Ces cas sont donc restés inexpliqués.

«Les résultats d'analyse des échantillons d'abeilles qui nous sont envoyés montrent souvent des contaminations multiples chez les abeilles - de 10 à plus de 20 substances actives différentes dans un échantillon», note Marianne Tschuy, spécialiste chez apiservice.

Comme les méthodes d'analyse s'améliorent constamment, des quantités toujours plus infimes de substances peuvent être détectées. Les effets à long terme de ces mélanges de pesticides sur les colonies d'abeilles sont peu ou pas connus.

Le secteur arboricole en particulier est confronté à des défis majeurs au printemps. Comme ces cultures sont très fréquentées par les abeilles, des erreurs dans l'utilisation des produits phytosanitaires ont des conséquences fatales.

Renoncer aux pesticides

Le Service sanitaire apicole appelle donc à une extrême prudence. Outre les agriculteurs, il demande aux jardiniers et aux particuliers de s'abstenir autant que possible d'utiliser des pesticides.

Si on ne peut s'en passer, il faut respecter les restrictions d'utilisation de ces substances nocives. Elles figurent au dos du produit, en petits caractères, ou sur la notice d'emballage.

La mention «SPe 8 - Dangereux pour les abeilles» signifie qu'il est interdit d?appliquer ce produit pendant la journée, durant les heures de vol des abeilles, et qu?il ne doit pas être pulvérisé sur des fleurs ouvertes ou exsudant du miellat. (ats/nxp)

Créé: 27.03.2019, 12h26

Articles en relation

Le frelon asiatique aux frontières de la Suisse

Prédateur Le Jura se prépare à faire face à l'arrivée du frelon asiatique, un insecte tueur d'abeilles. Plus...

Les néonicotinoïdes très persistants dans le miel

Suisse Les scientifiques s'inquiètent de la longue stabilité dans le miel de ces pesticides controversés accusés de participer au déclin des abeilles. Plus...

Les abeilles communiquent moins avec la danse

Etude Deux chercheurs, dont un de L'UNIL, constatent que les abeilles ont mis la danse de côté pour communiquer entre elles afin de trouver du nectar et du pollen. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.