Arctique: Obama exclut les explorations pétrolières

EnvironnementTout forage sera interdit dans certaines régions de l'Arctique jusqu'en 2022.

Image de la NASA.

Image de la NASA. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Barack Obama a exclu vendredi toute exploration pétrolière dans certaines parties de l'Arctique jusqu'en 2022, une mesure sur laquelle les républicains tenteront toutefois vraisemblablement de revenir quand ils accèderont au pouvoir l'année prochaine.

Le «Grand Old Party» et son nouveau président Donald Trump, qui prendra ses fonctions le 20 janvier et disposera de l'appui des deux chambres du Congrès, veut en effet étendre la production de pétrole et de gaz aux Etats-Unis dans des zones publiques.

La décision de M. Obama stipule qu'aucune nouvelle demande de concession d'exploration pétrolière ne sera examinée dans les mers de Chukchi et de Beaufort pendant les cinq prochaines années.

Le département de l'Intérieur, qui aux Etats-Unis gère les domaines fédéraux, dont les parcs nationaux, avait pris une décision similaire en mars pour la côte Atlantique des Etats-Unis.

Les écologistes satisfaits

«Etant donné l'environnement unique et menacé de l'Arctique et le moindre intérêt de l'industrie pétrolière dans cette région, renoncer à la vente de permis est la bonne chose à faire», a expliqué dans un communiqué la secrétaire à l'Intérieur, Sally Jewell.

Les groupes défenseurs de l'environnement ont salué cette décision.

«Cela ne pouvait pas mieux tomber», s'est ainsi félicité le Sierra Club dans un communiqué, en référence à l'élection du républicain Donald Trump à la Maison Blanche. Ce dernier a promis pendant sa campagne d'étendre l'exploitation pétrolière aux Etats-Unis et d'y relancer l'activité des mines de charbon.

Cette décision de M. Obama protégera les routes de migration, les zones cruciales où les animaux trouvent leur nourriture ainsi que l'ensemble de l'écosystème marin de l'Arctique, a aussi estimé le Pew Charitable Trusts.

Le Congrès opposé

Le président de la Chambre des représentants, le républicain Paul Ryan, a réagi en déclarant que le Congrès devrait annuler ces mesures.

«Dans les dernières semaines au pouvoir, l'administration Obama érige davantage d'obstacles au développement de l'énergie du pays», a-t-il regretté dans un communiqué. «Ces mesures excluent l'Arctique et son riche potentiel des possibilités d'exploration et nous empêchent d'exploiter des sources abondantes et bon marché d'énergie pour notre économie». (afp/nxp)

Créé: 19.11.2016, 01h42

Articles en relation

Pétrole toxique: pétition remise à Trafigura

Genève L'ONG Public Eye reproche à Trafigura d'écouler au Ghana du carburant à haute teneur en soufre. Une pétition a été remise à l'entreprise. Plus...

COP22: un plan pour appliquer l'accord de Paris

Climat Un programme de travail jusqu'en 2018 a été adopté par les nations participantes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 23 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...