Climat: «Nos choix quotidiens jouent un rôle clé»

RECHAUFFEMENT Une nouvelle étude souligne le rôle déterminant des citoyens pour faire face au changement climatique.

Une nouvelle étude se penche sur les stratégies d'adaptation des centres urbains au réchauffement.

Une nouvelle étude se penche sur les stratégies d'adaptation des centres urbains au réchauffement. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le comportement des usagers dans leur logement sera tout aussi crucial pour faire face au réchauffement climatique dans la ville de demain, que les grands choix urbanistiques et techniques dans le bâti, souligne une étude scientifique française.

Ce rapport baptisé «Muscade», porté par une équipe pluridisciplinaire coordonnée par le Centre national de recherches météorologiques (Météo-France/CNRS), s'est penché sur des stratégies d'adaptation au réchauffement, notamment dans le bâti, à Paris et dans sa banlieue à horizon 2100 -- les prédictions promettant à l'agglomération le climat de Cordoue en Espagne et des épisodes caniculaires plus marqués.

Ce modèle peut être généralisé à d'autres cités.

Les choix individuels sont cruciaux

Selon les projections de cette étude, les «choix individuels ont le plus fort impact sur les consommations d'énergie liées aux bâtiments».

«Les choix quotidiens des gens jouent un rôle bien supérieur à tout ce que l'on peut attendre via des solutions techniques et coûteuses», souligne le chercheur Vincent Viguié, du Cired (Centre international de recherche sur l'environnement et le développement).

Exemple : la climatisation, dont la consommation d'énergie chuterait de 80% si l'usager fixait la température à 26° celsius au lieu de 23°.

Fermer ses volets en été contre la chaleur

En période de chaleur, la fermeture des volets en journée aurait aussi un impact fort, selon cette étude, qui ajoute que limiter la climatisation et donc ses rejets de chaleur dans la rue restreindrait en outre l'«îlot de chaleur», phénomène de surchauffe constaté dans les villes du fait de l'urbanisation.

Autre conclusion, l'utilisation de panneaux solaires permettrait de diminuer «très légèrement» l'îlot de chaleur, généré notamment par des sources de type chaudières ou climatiseurs.

Mais une implantation massive sur les toits pourrait compenser annuellement la consommation des bâtiments pour le chauffage et la climatisation.

Les plantes dans tous les espaces disponibles

L'étude insiste sur le rôle de la végétation dans le rafraîchissement de l'air, surtout celle de pleine terre, plus probante que celle des toits qui est avant tout efficace pour l'isolation intérieure.

Accroître de 50% la végétation au sol dans tous les espaces disponibles permettrait de baisser la température de 1 à 2°, soulignent les auteurs. (afp/nxp)

Créé: 04.10.2014, 01h30

Articles en relation

Climat: les dirigeants mondiaux encouragés à «écrire l'histoire»

Sommet à l'ONU Les dirigeants du monde entier ont été appelés à prendre leurs responsabilités face au changement climatique qui menace la planète, lors d'un sommet historique mardi à l'ONU. Plus...

Genève a participé à la marche mondiale pour le climat

Environnement Des centaines de milliers de personnes ont défilé dans le monde entier deux jours avant le sommet de l'ONU sur le climat. Des manifestations ont eu lieu à Genève et Zurich ce week-end. Plus...

«Nous savons vers quoi le monde se dirige si nous ne faisons rien»

Climat Le président du GIEC a déclaré jeudi à Genève que l'inaction face au changement climatique n'est plus une option. Plus...

La concentration de gaz à effet de serre atteint un record

Climat L'atmosphère contient une concentration record de gaz à effet de serre. En 2013, ceux-ci ont augmenté de façon «inégalée depuis près de 30 ans». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.