Passer au contenu principal

ClimatCOP22: un plan pour appliquer l'accord de Paris

Un programme de travail jusqu'en 2018 a été adopté par les nations participantes.

Des membres des délégations s'offrent un moment de répit à Marrakech (Maroc), le 18 novembre 2016. La COP22 a adopté un programme jusqu'en 2018 pour appliquer l'accord de Paris. (Samedi 19 novembre 2016).
Des membres des délégations s'offrent un moment de répit à Marrakech (Maroc), le 18 novembre 2016. La COP22 a adopté un programme jusqu'en 2018 pour appliquer l'accord de Paris. (Samedi 19 novembre 2016).
Les négociateurs bouclent vendredi la conférence sur le climat dans un contexte d'inquiétude liée à l'élection de Donald Trump. (Vendredi 18 novembre 2016)
Les négociateurs bouclent vendredi la conférence sur le climat dans un contexte d'inquiétude liée à l'élection de Donald Trump. (Vendredi 18 novembre 2016)
AFP
epa05620118 Flags from different countries are displayed one a day before the opening of the UN Climate Change Conference COP22 in Marrakech, Morocco, 06 November 2016. The UN Climate Change Conference COP22 will be held between 07 and 18 November in Marrakech.  EPA/MOHAMED MESSARA
epa05620118 Flags from different countries are displayed one a day before the opening of the UN Climate Change Conference COP22 in Marrakech, Morocco, 06 November 2016. The UN Climate Change Conference COP22 will be held between 07 and 18 November in Marrakech. EPA/MOHAMED MESSARA
1 / 21

La COP22 s'est achevée vendredi soir à Marrakech en adoptant un programme de travail jusqu'en 2018 pour parvenir à appliquer l'accord de Paris. Le texte vise à limiter le réchauffement de la planète à deux degrés Celsius au-dessus de l'ère préindustrielle.

A l'issue de deux semaines de discussions dans la capitale marocaine, le président de la 22e conférence de l'ONU sur le climat, Salaheddine Mezouar, a acté l'adoption d'un document demandant aux pays de progresser dans la mise en oeuvre du pacte scellé l'an dernier.

La «proclamation de Marrakech» avait été adoptée par consensus jeudi. «Nous, chefs d'Etat, de gouvernement, et délégations réunis à Marrakech (...) appelons à l'engagement politique maximal pour lutter contre le changement climatique», stipule-t-elle.

Ombre de Trump

Mais l'ombre du président américain élu Donald Trump a plané sur les dernières heures de la COP22. Les négociateurs de 190 pays déterminés à lutter contre le réchauffement en ont appelé à son «pragmatisme», alors que les îles Fidji l'imploraient d'agir pour sauver les plus vulnérables.

«Le message de la COP au nouveau président américain est tout simplement de dire: 'Nous comptons sur votre pragmatisme et votre esprit d'engagement'», a déclaré Salaheddine Mezouar.

«La communauté internationale est engagée sur un grand combat pour l'avenir de notre planète» et «nous continuons à tracer notre cap», a poursuivi le ministre marocain des affaires étrangères.

L'un après l'autre, les pays, y compris la Chine (premier pollueur mondial avec 25% des émissions mondiales) et l'Arabie saoudite, ont assuré qu'ils respecteraient l'accord de Paris.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.