Passer au contenu principal

Iakoutsk, la ville la plus froide, a très chaud l’été

La cité sibérienne du diamant, entièrement construite sur du permafrost, voit ses bâtiments souffrir du réchauffement.

Les jardiniers ornent de fleurs multicolores les places du centre ville de Iakoutsk
Les jardiniers ornent de fleurs multicolores les places du centre ville de Iakoutsk
Jean Marc Lance
Les barres de bâtiments soviétiques côtoient de vieux immeubles en bois.
Les barres de bâtiments soviétiques côtoient de vieux immeubles en bois.
Jean-Marc Lance
La datcha de Zaia, à 13 kilomètres de Iakoutsk regorge de fruits et légumes
La datcha de Zaia, à 13 kilomètres de Iakoutsk regorge de fruits et légumes
Jean Marc Lance
1 / 5

Le thermomètre accroché au mur à la sortie de l’aéroport de Iakoutsk affiche un joyeux 22 degrés. L’été, les 290'000 habitants de la capitale de la République de Sakha, en Sibérie centrale, rangent au fond de leurs armoires fourrures et vêtements techniques, le temps de profiter pleinement pendant trois mois des rayons qui réchauffent la ville la plus froide du monde. Au plus dur de l’hiver les températures flirtent avec les – 60 ºC degrés. «A partir de – 40 ºC, les enfants ne vont plus à l’école», nous explique Galina Mozolevskaïa, une habitante pour qui les énormes écarts de températures ne semblent poser aucun problème.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.