Passer au contenu principal

Un laboratoire pour sauver l’architecture du XXe siècle

Restaurer le patrimoine bâti moderne. Qu’il soit monumental, comme celui de Le Corbusier, ou plus banal. Franz Graf, de l’EPFL, en a fait sa mission.

Le Pavillon de Le Corbusier à Zurich est considéré comme l’œuvre testamentaire de l’architecte. Mais il a besoin d’une rénovation lourde. (Archives)
Le Pavillon de Le Corbusier à Zurich est considéré comme l’œuvre testamentaire de l’architecte. Mais il a besoin d’une rénovation lourde. (Archives)
Keystone

C’est le testament du plus grand architecte du XXe siècle. Un pavillon au bord du lac de Zurich «conçu comme une œuvre d’art totale, une mise en abyme du travail de Le Corbusier», raconte Franz Graf, le directeur du Laboratoire des techniques et de la sauvegarde de l’architecture moderne (TSAM) de l’EPFL.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.