Passer au contenu principal

Le Poutorana n’a pas livré tous ses secrets

Un vaste plateau sauvage et intact, cœur géographique de la Russie, s’élève près de Norilsk.

Le plateau basaltique de Poutarana, deuxième plus grand dans le monde après le Deccan en Inde, mélange toundra et taïga. Cette région a la plus grande concentration de chtes d’eau de Russie et constitue un endroit unique au monde en terme de multitude de lacs profonds
Le plateau basaltique de Poutarana, deuxième plus grand dans le monde après le Deccan en Inde, mélange toundra et taïga. Cette région a la plus grande concentration de chtes d’eau de Russie et constitue un endroit unique au monde en terme de multitude de lacs profonds
Sébastien Féval

Un espace vierge de toute activité humaine. Un paysage spectaculaire de toundra, de taïga et de désert arctique, lézardé de coulées de laves basaltiques, de dizaines de canyons, de milliers de rivières et cascades – parmi les plus belles de Russie – qui alimentent plus de 25 000 étangs et lacs, parfois longs de 150 km et profonds de 400 m (voir la vidéo du vol en hélicoptère ci-après).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.