Passer au contenu principal

La station de Tcherski, le terrain idéal des chercheurs

Entouré par la taïga et des rivières, le site sert de laboratoire à ciel ouvert qui attire des experts internationaux du climat.

La station scientifique de Cherski est à 5 heures d'avion de Iakoutsk, première ville à vol d'oiseau.
La station scientifique de Cherski est à 5 heures d'avion de Iakoutsk, première ville à vol d'oiseau.
Vinciane Monod
Le site est installé dans une ancienne station émettrice de télévision.
Le site est installé dans une ancienne station émettrice de télévision.
Vinciane Monod
Dans la salle principale qui sert aussi de lieu de vie, les scientifiques analysent leurs dernières mesures relevées sur le terrain.
Dans la salle principale qui sert aussi de lieu de vie, les scientifiques analysent leurs dernières mesures relevées sur le terrain.
Rebecca Mosimann
1 / 5

Entre deux rangées d’arbres, au bout de la piste de terre battue, pointe une énorme parabole. Le bâtiment est une ancienne station émettrice de télévision de l’époque soviétique, convertie aujourd’hui en centre de recherche international. La Station scientifique du Nord-Est, située à 4 km du centre-ville de Tcherski, dans le nord-est de la Sibérie, est un lieu totalement insolite et isolé, perché sur un promontoire dominant un des affluents du fleuve Kolyma. Au loin s’étendent à perte de vue des rivières, des lacs et l’immense taïga. Un laboratoire à ciel ouvert où de nombreux spécialistes du climat viennent vérifier sur le terrain leurs hypothèses et prendre des mesures.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.