Kägi fret, l’autre saint-gallois à succès

Success storyLa confiserie formée de deux gaufrettes enrobées de chocolat s’habille d’imagerie rétro et festive pour célébrer elle aussi cet anniversaire.

Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Déchirer l’emballage extérieur, puis glisser l’ongle du pouce entre les deux gaufrettes pour faire une rainure dans le papier d’alu afin de partager le Kägi fret. Un geste maintes fois répété dans les cours d’école ou au moment du goûter. Un geste devenu automatique, même des années plus tard, lors d’une pause coupable près du distributeur. Puis ce craquement, cette texture, cette saveur.

Deux entreprises familiales

Les deux marques partagent bien plus que leur origine saint-galloise. «Knie et Kägi fret sont associés au plaisir et chaque enfant suisse connaît parfaitement les deux «produits», les deux univers. Une collaboration à l’occasion de cet anniversaire était donc une évidence», confirme la cheffe du marketing de Kägi, Yvonne Breier. Grâce à ce mariage – temporaire – d’amour et de raison, chaque visiteur reçoit une minigaufrette en arrivant au spectacle et l’imagerie circassienne se retrouve véhiculée partout où il y a des gourmands, des distributeurs aux grands magasins en passant par les stations-service, les kiosques ou les buvettes de montagne.

C’est Knie qui a approché Kägi pour les inviter à participer aux festivités du centenaire. Il faut dire que les circassiens sont fans de l’entreprise familiale de la vallée du Toggenburg et vice versa. «Nous avons collaboré de manière très étroite pour développer le design unique de nos produits, reprend Yvonne Breier. Les emballages de ces éditions limitées nous emmènent dans la magie du cirque avec des chevaux élégants, des clowns amusants et des acrobates agiles.»

Plusieurs concours

En plus d’être jolis, ces emballages donnent une chance de gagner des billets pour assister aux spectacles de la tournée 2019 du Knie. Mais le concours ne s’arrête pas là: à Lucerne et à Lausanne, une famille gagnera un week-end au sein du cirque avec nuit dans une caravane, rencontre des artistes dans les coulisses et plein d’autres moments privilégiés aux côtés des Knie et de leur famille élargie. De quoi donner envie de croquer encore et encore.


Un moment de plaisir pour les papilles

Sucettes, barbe à papa et pop-corn, ou encore coupette de champagne

Lorsque l’on arrive sous l’auvent du chapiteau Knie, on est accueillis par un clown – Francesco Fratellini et son appareil photo magique –, par un garçon de piste et par une multitude d’odeurs qui nous replongent immédiatement en enfance.

Avant les spectacles en journée, l’appareil à barbe à papa fonctionne à plein régime, les sachets de pop-corns, ouverts avec un peu trop d’excitation, explosent partout. C’est joyeux, festif. Le cirque a toujours été associé avec un moment de plaisir… pur sucre. Même pas besoin de quitter le chapiteau à l’entracte: les chariots de glaces prennent le relais des artistes sur la piste. Et il n’est pas rare de voir les gamins repartir une énorme sucette multicolore à la main.

En soirée, les lumières se reflètent dans les coupettes de champagne vendues dans un très joli kiosque par Ashley Vargas, qui est aussi une des trois chanteuses du spectacle. Pour les grands aussi, cirque est synonyme de fête. D’autres, par l’odeur alléchés, préféreront déguster un burger ou une saucisse plus typiquement suisse au Knie Grill, une alternative sympathique aux sandwiches, surtout par temps frais.

Créé: 16.06.2019, 11h51

Articles en relation

L’amour des Vaudois pour les Knie remonte à 1850

Histoire d'ici Au XIXe siècle déjà, les «danseurs acrobates» ont charmé et fait rire aux quatre coins du canton. Plus...

La journaliste qui aimait le cirque

100 ans du cirque Knie Fan inconditionnelle du Cirque Knie, Françoise Nydegger a choisi en toute subjectivité six moments clés qui restent gravés dans ses souvenirs de spectatrice fidèle. Plus..

Géraldine Knie, la reine qui tient toutes les rênes

La rencontre Fille unique de Fredy Knie jun., épouse du touche-à-tout Maycol Errani et aussi maman d’Ivan, de Chanel et de Maycol jun., la petite princesse du Knie devenue directrice artistique veille sur ses familles à deux et à quatre pattes. Plus...

«On ne sait même pas où on fera notre lessive»

Interview Le 20 juin, Vincent Veillon et Vincent Kucholl se jettent dans l’aventure du Knie, pour la bagatelle de 120 représentations romandes. Une première avec ses fantasmes et ses inconnues. Plus...

Un siècle d’évolutions et de révolutions sous chapiteau

Spectacle Le patriarche Fredy Knie junior (72 ans) garde précieusement l’ADN équin du cirque national, mais reste très ouvert aux suggestions de son beau-fils Maycol Errani, figure désormais centrale des Knie. Plus...

En dates

1934
Fondation de l’entreprise de biscuiterie par Otto Kägi.
1942
Début de la fabrication de gaufrettes. Lors des deux premières années, la production passe de 100 kilos à 600 kilos.
1950
Face à la demande, l’entreprise se développe: elle achète une plus grande usine, trois automates pour assurer la production et un véhicule de livraison remplace le vélo de papa Kägi.
1952
Début de l’enrobage des gaufrettes avec du chocolat.
1956
Un premier envoi quitte Lichsten­steig à destination de Los Angeles. Le début de l’exportation est un événement.
1960
Le nappage chocolat se fabrique enfin à l’interne. Les produits Kägi fret se vendent et s’exportent de manière remarquable et la progression se fait régulière depuis les années 60.
1995
Les frères Otto, Alfred et Eugen Kägi vendent leur entreprise à Valora Holding AG.
2010
Kägi Söhne AG est racheté par les Suisses de Burger & Söhne AG. La même année est lancé le Kägi fret noir.
2015
Nouvelle identité visuelle avec un lettrage plus moderne et la présence des montagnes Churfirsten, emblèmes du Toggenburg. T.C.

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.