Un mini-ascenseur spatial pourrait voir le jour

JaponCes scientifiques espèrent déplacer une boîte minuscule le long d'un câble de 10 mètres tendu dans l'espace entre deux petits satellites.

La fusée H-2B transportant le matériel doit décoller le 11 septembre de la base de Tanegashima.

La fusée H-2B transportant le matériel doit décoller le 11 septembre de la base de Tanegashima. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une équipe de chercheurs japonais planche sur la construction d'un ascenseur pour l'espace. Elle va réaliser prochainement un premier test dans le cosmos avec une version miniature, encore loin cependant des oeuvres de science-fiction.

Ces scientifiques de l'université de Shizuoka espèrent réussir à déplacer une boîte de tout juste six centimètres de long sur trois centimètres de large et autant de hauteur, le long d'un câble de 10 mètres tendu dans l'espace entre deux petits satellites. La fusée H-2B transportant le matériel doit décoller le 11 septembre de la base de Tanegashima dans le sud de l'archipel.

«Il s'agira de la première expérience au monde qui teste le mouvement d'ascenseur dans l'espace», a assuré un porte-parole de l'université, contacté jeudi par l'AFP. Le déplacement sera surveillé par des caméras placées dans les satellites.

Le concept d'ascenseur spatial montant le long d'un câble sur des milliers de kilomètres jusqu'à une station située en orbite géostationnaire remonte au 19e siècle: le fondateur de l'astronautique soviétique Konstantin Tsiolkovski en a eu l'idée en 1895 après avoir vu la Tour Eiffel à Paris.

Près d'un siècle plus tard, le romancier Arthur Clarke la revisitait dans son roman d'anticipation «Fontaines du paradis» publié en 1978. Mais les barrières technologiques ont pour l'heure cantonné ce rêve au stade théorique.

Une entreprise japonaise du bâtiment des plus sérieuses, Obayashi, qui collabore avec l'équipe de Shizuoka, étudie elle aussi des moyens de bâtir son propre ascenseur pour emmener des touristes dans l'espace d'ici à 2050.

Elle avait expliqué en 2012 envisager de tendre un câble en nanotubes de carbone, une structure matérielle vingt fois plus résistante que l'acier. La cabine se déplacerait grâce à cette tige géante qui mesurerait pas moins de 96'000 km, le quart de la distance de la Terre à la Lune. (ats/nxp)

Créé: 04.09.2018, 12h52

Articles en relation

Arrimée à l'ISS, la fusée Soyouz a eu une fuite

Espace Une micro-fissure causée par une météorite a laissé s'échapper de l'oxygène d'un vaisseau Soyouz amarré à la Station spatiale internationale (ISS), sans danger pour l'équipage. Plus...

Un apprenti astronaute de la NASA renonce

Espace Pour la première fois en 50 ans, un aspirant de la NASA au voyage dans l'espace a renoncé pour des «raisons personnelles». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 18 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...