Les primates singent leurs leaders

ÉvolutionLes humains et les singes auraient un rapport semblable à l’autorité. C’est ce que démontre une chercheuse de l’UNIL, qui souligne que les primates ont aussi tendance à imiter leurs leaders.

Les singes étudiés sont des vervets d'Afrique du Sud. Des boîtes contenant une récompense ont été placées près de leur lieu de repos.

Les singes étudiés sont des vervets d'Afrique du Sud. Des boîtes contenant une récompense ont été placées près de leur lieu de repos. Image: Charlotte Canteloup

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est une découverte importante dans le domaine de l’évolution. Comme les humains, nos cousins les singes imitent leurs leaders. Une trouvaille à mettre au crédit de la biologiste de l'Université de Lausanne Erica van de Waal et ses associés, détaillée dans le dernier numéro de la revue «Nature Communications».

Depuis 2010, cette chercheuse de l’UNIL étudie les singes vervets dans leur habitat naturel en Afrique du Sud. Pour analyser leur comportement, la liberté des primates est primordiale: «Le but est de pouvoir tester l’évolution comportementale des primates sauvages. Jusqu’à maintenant, on étudiait surtout des espèces rares en captivité. Le problème est que l’on n’obtient pas les mêmes résultats, car la captivité n’est pas naturelle. Le fait que ceux-ci soient en liberté était donc très important puisque les relations entre individus correspondent plus à la réalité.»

Leur dernière recherche a tenté de comprendre comment ces primates apprennent en observant les autres membres du groupe. Pour ce faire, les chercheurs ont placé huit boîtes contenant chacune une rondelle de pomme sur les sites de repos de deux groupes de singes vervets distincts. Chacune de ces boîtes pouvait s’ouvrir de deux manières différentes. Objectif: observer quel singe décrochait la récompense en premier.

Des résultats encourageants

Il ressort de cette expérience que les singes les plus prompts à déjouer le casse-tête de la boîte sont des individus dominants. Ensuite, les primates les plus innovants ne sont pas distingués par le genre: c’est une femelle qui a ouvert la boîte en premier dans un groupe et un mâle dans l’autre.

Ces résultats se basent sur une méthode de modélisation statistique qui permet de savoir «qui a observé qui faire quoi» au sein du groupe de primates. Autre découverte: le premier modèle d’apprentissage pour un vervet n’est ni les parents, ni les aînés mais le leader!

La chercheuse Erica van de Waal, professeure à l'UNIL et directrice de l'étude (Photo: Felix Imhof)

«Selon nos observations et nos résultats, le facteur dominant pour qu’un individu soit copié est son rang hiérarchique [...]», confirme le Dr. Charlotte Canteloup. Malgré le fait qu’autant de singes dominés ou dominants aient réussi à ouvrir les boîtes, au final c’est donc l’action des leaders qui influence les observateurs.

Les scientifiques ont aussi fait une deuxième découverte. Lorsqu’en observant ses pairs un vervet apprend une première manière d’ouvrir la boîte, il a 31 fois plus de chances d’apprendre la seconde méthode par lui-même. De l’éducation sociale à l’apprentissage asocial, il n’y a qu’un pas. Selon Charlotte Canteloup, cela «remet en question l’idée répandue que seul un processus d’imitation impliquant une copie à l’identique peut générer des comportements culturels». Comprendre: certains comportements culturels chez le singe et l’homme ne résultent pas d’une imitation directe mais d’une déduction suite à l’observation d’agissements ressemblants.

Ressemblants aux humains

Cette conclusion est lourde de sens puisque ce comportement se rapproche de celui des êtres humains. Comme l’affirme le Dr. Erica van de Waal, «dans les sociétés humaines, les leaders d’opinion et les décideurs jouent un rôle crucial dans la propagation des moeurs.» Or, ces primates sont organisés de façon similaire: «Les vervets sont une société matrilinéaire très hiérarchisée. Cette structure ressemble beaucoup à l’organisation des sociétés humaines actuelles avec nos grandes institutions pyramidales», précise-elle.

Si cette similarité comportementale se trouvait avérée, cela signifierait que notre tendance à imiter nos modèles charismatiques provient bel et bien de notre évolution biologique.

C’est bien l’intention de la biologiste qui tente déjà des expériences similaires avec des enfants: «Pour cela, nous travaillons avec L’éprouvette, le laboratoire public de l’UNIL. C’est pratique, car des enfants y viennent dans le cadre de sorties scolaires et nous en profitons. Comme ils sont là pour découvrir la science, ils sont plus enthousiastes et les parents sont plus enclins à donner leur consentement.»

Créé: 23.01.2020, 11h00

Articles en relation

Deux singes se promènent en liberté à Aquatis

Lausanne Un couple de sakis à face pâle vient d’emménager dans la serre de l’aquarium-vivarium de Vennes. Plus...

Le droit à la vie des singes sera tranché par le Tribunal fédéral

Animaux Des élus contestent la validité de l’initiative bâloise «Droits fondamentaux pour les primates». Plus...

Yvan Bouvier murmure à l’oreille des singes d'Amazonie

Par Monde et par Vaud (6/41) L’ancien mauvais garçon de Montreux, artisan du fer et champion suisse d’arts martiaux, a créé, en Équateur, un refuge pour les animaux sauvages victimes des hommes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.