Passer au contenu principal

Trop d'adolescents sous médics?

La médicamentation des adolescents reste délicate et son succès passe par la confiance et la communication. Spécialiste de la question, le Prof. Pierre-André Michaud donne quelques pistes.

Les adolescents mal dans leur peau consultent volontiers internet, où certains sites, comme www.ciao.ch, sont d’une aide précieuse.
Les adolescents mal dans leur peau consultent volontiers internet, où certains sites, comme www.ciao.ch, sont d’une aide précieuse.
Corbis

Caroline* est médecin à Lausanne et elle est surtout maman. Comme beaucoup de mères d’adolescents, elle a récemment connu de sérieux problèmes avec sa fille de 15 ans, médicamentée pour troubles de l’humeur. «J’ai passé un mois entier avec elle l’été dernier et je ne la reconnaissais plus, explique-t-elle avec un mélange de colère et de détresse dans la voix. Suite à une crise, elle a été hospitalisée et a subi une médicamentation excessive de premier recours. On lui a donné des pilules comme des bonbons! J’ai fait confiance au système avant de décider de m’en mêler.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.