Passer au contenu principal

Basculer son écran en noir-blanc pour lutter contre l’addiction

Une simple manipulation fait disparaître toutes les couleurs vibrantes de nos smartphones. Ou quand l’effet vintage peut s’avérer bénéfique pour la santé.

Sans ses couleurs, notre smartphone devient immédiatement moins attractif. Un peu comme un plat qui manquerait d’assaisonnement. On a donc tendance à passer moins de temps dessus.
Sans ses couleurs, notre smartphone devient immédiatement moins attractif. Un peu comme un plat qui manquerait d’assaisonnement. On a donc tendance à passer moins de temps dessus.
MATTHIEU MOERLEN/DR

Ah, le confinement, cette excuse toute trouvée pour passer un maximum de temps connecté. Déjà qu’avant le Covid-19 les smartphones semblaient s’être greffés à de nombreuses mains, comme un prolongement indispensable à la survie, une sorte d’évolution non naturelle de l’être humain. Alors oui, depuis la mi-mars, on a plus que jamais besoin de nos écrans. Pour rester informés de la situation, pour se faire rembourser nos activités annulées, pour les réunions de travail, pour s’informer sur quels commerces locaux soutenir et comment, pour boire un verre avec les amis, pour serrer virtuellement mamie dans nos bras. Mais aussi pour continuer à exister sur les réseaux (les photos de miches de pain faites maison s’y multiplient plus vite que les images des premiers flocons en automne, c’est dire!), pour être les premiers à partager la dernière vidéo satirique sur la situation et pour que l’agenda nous rappelle quel jour on est et s’il faut se lever ou pas…

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.